L’enjeu opérationnel des SI séduit les PME

29/10/02 par La Rédaction 0

Ernst & Young, Hewlett Packard et SAP publient conjointement une étude réalisée auprès de 600 dirigeants de PME indépendantes

PARIS, FrancePour la deuxième année, Ernst & Young, Hewlett Packard et SAP publient conjointement une étude réalisée auprès de 600 dirigeants de PME indépendantes, afin de mesurer l’impact des technologies de l’information sur ces entreprises. Parallèlement à cette étude, a été réalisé un livret regroupant des avis d’experts et des témoignages de PME qui ont déployé un progiciel de gestion intégrée.

Une accélération de l’intérêt des PME pour les nouvelles technologies

Globalement les PME ont évolué dans leur perception du e-business, elles prennent désormais en compte sa dimension opérationnelle et ses perspectives d’ouverture à l’extérieur. Ainsi, l’organisation et les processus internes sont identifiés comme axes de changement majeur pour 35% des entreprises interrogées. Le partage des informations en interne s’impose comme le principal levier (52%) devant l’optimisation des processus de vente (38%) et l’intégration des systèmes d’information (37%). Par ailleurs, la gestion de la relation client est devenue une autre priorité stratégique (augmentation du taux de service, qualité des prestations, réactivité des réponses, fidélisation…), aussi bien pour les PME souhaitant déployer un progiciel de gestion intégrée, que pour les PME ayant déjà mis en place ce type de solutions.



59% des PME interrogées estiment que l’évolution du système d’information est un processus normal, n’entraînant pas de bouleversement majeur au sein de l’entreprise. L’enjeu en toile de fond reste pour ces entreprises de faire croître leur chiffre d’affaires et de gagner en productivité. Mais le développement du e-business ne reste une priorité qu’à moyen ou long terme, les PME n’en percevant pas encore tous les effets bénéfiques que ce soit sur la structuration de leur secteur (89%) ou sur l’organisation de leur activité (64%).

Par ailleurs, certaines PME attendent encore que l’e-business fasse ses preuves avant de se lancer. En effet, une part non négligeable des dirigeants interviewés remettent en cause sa crédibilité (17%). Le manque de maturité des clients des PME (35%) – mais aussi des PME elles-mêmes – en termes d’adhésion au changement en interne (22%), constituent le frein majeur à la mise en place d’un environnement e-business. De plus, près de la moitié de ces entreprises estiment que l’évolution du système d’information est un véritable tournant à gérer (30%), voire une révolution bouleversant l’ordre établi (11%).



Au niveau de l’impact commercial, les PME mettent en avant la possibilité de surmonter les contraintes de temps (68% des PME interrogées) et d’espace (60%). Mais ces outils permettent surtout aux entreprises d’être globalement plus efficaces en gagnant en réactivité et en fidélisant les clients. Elles estiment également que les nouvelles technologies de l’information ne constituent pas une menace pour le commerce traditionnel mais, au contraire, une opportunité de se mettre en relation avec de nouveaux fournisseurs, partenaires ou prestataires.



L’explosion de la bulle Internet n’a pas détourné les PME des outils e-business ou ERP : peu de dirigeants affirment avoir cru en l’Internet dans le passé et ne plus y croire aujourd’hui. Par contre, la crédibilité de l’achat en ligne et des places de marché électroniques est beaucoup plus forte, puisque respectivement 31% et 29% des patrons de PME interrogés déclarent les utiliser “parfaitement”.

Les PME ouvrent de plus en plus leur système d’information

Les systèmes d’information sont plus que jamais au coeur des réflexions des PME, l’appréhension technologique n’étant plus de mise. Les PME innovantes sont entrées de plein pied dans l’ère du e-business et les dix chapitres du livre de témoignages illustrent des thèmes clés, communs à toutes les entreprises, comme la production, la vente, la fidélisation ou encore le pilotage de l’activité. Pour chaque thème, deux expériences particulièrement abouties ont été sélectionnées et complétées par des recommandations d’experts.



Ces témoignages permettent de bien montrer que la réussite d’un projet est avant tout une question de méthode, de communication et de choix des équipes. Ils prouvent enfin que tout a été fait depuis deux ans pour rendre les applications les plus sophistiquées accessibles à tous les types d’entreprises, et que les solutions disponibles sont aujourd’hui pérennes et ouvertes.





























Profil des PME interrogées
Répartition par secteur d’activité :
Industrie

Commerce

Services
44%

31%

25%
Répartition par effectifs :
Moins de 50 salariés

De 50 à 99 salariés

De 100 à 199 salariés

200 salariés et plus
19%

27%

30%

24%
Répartition par chiffre d’affaires :
< 8000 K€

8000 à 15 000 K€

15 000 à 45 000 K€

45 000 à 90 000 K€

Plus de 90 000 K€

Ne se prononcent pas
20%

19%

30%

13%

2%

16%

Etude réalisée du 24 avril au 22 mai 2002 auprès de 600 dirigeants de PME françaises.

Contacts presse

Françoise Nové-Josserand

Responsable Relations Presse, SAP France

Tél. : 01 55 30 21 05

francoise.nove-josserand@sap.com



Agence Burson Marsteller

Olivier Astorg

Tél. : 01 41 86 77 64

olivier_astorg@fr.bm.com

Tags: ,

Leave a Reply