Soccer team in a huddle

Révolution numérique des monnaies : les solutions omni-canal de paiement

30/06/16 par Antoine Gougeon 21

Le développement des nouvelles transactions financières intelligentes comme les paiements mobiles, les cartes sans contact, les crypto-monnaies et blockchains est non seulement en train de révolutionner la banque, mais aussi le quotidien des entreprises et consommateurs. Rapidité, commodité et sécurité : l’expérience client est le moteur de cette dématérialisation des paiements.

 

Paiements sans contact et mobiles gagnent du terrain

Fini la petite monnaie se baladant dans les poches, il est déjà possible dans de nombreux pays de payer son trajet en métro, sa place de parking ou son sandwich le midi avec sa carte sans contact, et désormais avec son portable. Visa Europe révèle que les Européens ont effectué 3 milliards de transactions sans contact ces douze derniers mois, soit trois fois plus que sur la période précédente. « La seule façon de payer par téléphone est le sans-contact. Il a donc fallu dans un premier temps équiper toutes les cartes de technologie sans contact pour avoir un effet de masse. Il a fallu ensuite que les commerçants s’équipent de cette technologie.

 

Cette évolution vers le téléphone va se faire petit à petit » explique Albert Galloy, directeur de l’innovation chez Visa Europe France qui précise que la carte sans contact était à l’origine pour les petits montants pour limiter le paiement par pièce, « alors que le téléphone, lui, est destiné à tous les usages ». Les acteurs de ce marché en pleine ébullition – qui facilitera 720 milliards de dollars de transactions d’ici 2017 à travers le monde, contre 235 milliards seulement en 2014 d’après le cabinet d’études Gartner – sont multiples : les fabricants de portables comme Apple et Samsung tentent de le démocratiser, ainsi que les opérateurs, comme Orange en France, qui a récemment lancé Orange Cash. « C’est une solution 100% mobile, totalement sécurisée, qui est très simple d’utilisation. Quelque clics suffisent pour créer et activer le service directement depuis son mobile et ce quelle que soit sa banque » explique Nicolas Levi, Directeur Marketing Paiements et Services Financiers Mobiles chez Orange France.

 

Quid des banques, justement face à ces technologies de paiement ? En France, BPCE, BNP Paribas, Société générale et Banque Postale expérimentent le paiement mobile via le Cloud en partenariat avec Visa. Car l’acceptation de ces nouveaux moyens de paiement est élevée : 70% des consommateurs à travers le monde pensent que les paiements mobiles seront suffisamment sûrs pour remplacer la monnaie et les cartes de crédit d’ici 2030, selon une étude du Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE).

 

Devises virtuelles et blockchains, la monnaie électronique de demain?

D’autres nouvelles technologies de paiement, potentiellement encore plus disruptives, sont en train de gagner du terrain, comme les crypto-monnaies. Popularisées au début des années 2000 avec l’environnement virtuel Second Life et ses Linden Dollars, il en existe aujourd’hui environ 150. Bitcoin s’est imposé comme le leader avec une capitalisation de plus de 7 milliards de dollars sur les 8,5 milliards que vaut ce marché (Coinmarketcap). L’architecture technologique sous-jacente des crypto-monnaies, les chaînes de blocs,  est une innovation majeure décrite par BlockChain France comme « une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle ». Elle offre une sécurisation des transactions entre pairs qui promet de révolutionner tous types d’échanges dans le futur. « Les devises virtuelles et les technologies annexes peuvent fournir des services financiers plus rapides et moins chers » annonçait Christine Lagarde, directrice générale du FMI lors du dernier forum économique mondial de Davos.

 

Dans un avenir encore plus lointain, les transactions de machine à machine (M2M) des objets connectés de l’Internet des Objets (IoT) pourraient complètement bouleverser le paiement en permettant le micro voire, le nano-paiement via des devises virtuelles. Exemple : une ampoule électrique qui choisit le fournisseur le moins cher, ne paye que pour ce qu’elle consomme et de façon continue plutôt que dans le cadre d’une facturation mensuelle. Un futur qui fait déjà trembler les banques….

 

Auteur : Antoine Gougeon 

2016-07-08_17h46_45

 

Retrouvez moi sur LinkedIn et sur Twitter

 

 

Article publié la première fois sur e-marketing.fr

Images : Shutterstock

Tags: , ,

Leave a Reply