Soccer team in a huddle

Transformation digitale : l’internet des objets et le cloud au service du retail

09/09/16 par La Rédaction 39

Le 12 septembre s’ouvre la Paris Retail Week au cours de laquelle SAP Hybris fera la démonstration du projet BullsEye, développé en interne par les Hybris Labs. BullsEye est un outil d’analyse et d’engagement client en magasin qui tire parti de l’Internet des Objets pour indiquer au consommateur quels produits sur une étagère lui sont le plus appropriés grâce à un indicateur lumineux. Le choix est fait selon un profil utilisateur simple à constituer. Sur le salon, ces informations personnelles sont recueillies par le robot humanoïde Pepper.

« Pepper a l’avantage de dégager une empathie grâce à son regard, tout en fournissant clairement les informations par la voix et grâce à la tablette qu’il porte sur la poitrine, explique Frédéric Puche, Directeur Innovation de l’Executive Briefing Center de SAP. Sur le salon, il jouera le rôle de robot d’accueil, mais il peut aussi servir à créer des cartes de fidélité ou à capter l’atmosphère d’un lieu, par exemple en enregistrant les émotions que manifestent les visiteurs. » Le tout de façon anonyme.

Pepper a également la faculté de conseiller, en se connectant au moteur de recommandation de SAP. Cette capacité à faire de l’argumentaire produit sera démontrée sur le salon. Cette interconnexion entre le robot, l’étagère intelligente, le profil utilisateur (qui peut aussi être stocké dans un smartphone) et le moteur de recommandation situé dans le cloud HANA, montre ce qui se passe au-delà de l’objet connecté. « Nous collectons l’information, la stockons, l’analysons, puis créons des prédictions et déclenchons une action » explique Frédéric Puche.

L’avantage de cette solution lorsqu’elle est appliquée au retail est une expérience client enrichie, qui apporte plus de confort à l’utilisateur et plus d’informations au commerçant. Ce dernier peut savoir combien de fois le produit a été soulevé, à quelle heure, et s’il a été acheté ou pas. « C’est grâce à ces informations que nous faisons de l’analyse prédictive, reprend Frédéric Puche. On calcule statistiquement les comportements des clients par rapport à divers facteurs (météo, évènements sportifs ou télévisuels, heure de la journée…) pour permettre au commerçant de mieux prévoir ses promotions ou d’anticiper sur son stock ». Et cela s’applique à de nombreux secteurs d’activité. Vente de confiseries, comme dans la vidéo ci-dessous, caviste pour tout de suite savoir quels vins conviennent à l’occasion et aux goûts de chacun, ou encore magasin de vêtements.

 

video-sap-hybris

 

« Nous intégrons des tags RFID sur les vêtements, détaille Frédéric Puche. Un inventaire en temps réel peut être fait pour chaque rayon à partir des antennes RFID dont ils disposent. » Et cela va plus loin. Si une antenne est placée en cabine d’essayage avec une tablette, celle-ci peut détecter le produit, et appeler un vendeur pour ramener au client une autre taille ou un autre coloris sans que celui-ci n’ait à se rhabiller, ressortir de la cabine, puis y retourner. « Pour le vendeur, l’intérêt est de savoir dans l’instant ce que les clients essaient, poursuit Frédéric Puche. Cela leur permet de réajuster la disposition du magasin, ou d’être plus dynamique sur leurs actions commerciales. »

Vous pouvez découvrir ces technologies au centre d’innovation SAP, situé à Levallois, qui propose plusieurs cas concrets de transformation digitale.

 

Tags: , , , , , ,

Leave a Reply