Soccer team in a huddle

Usine du futur : SAP participe en mode start-up aux défis du Booster Day PSA

22/09/16 par Phillipe Geoffroy 40

Pour la deuxième année consécutive, le groupe automobile PSA a organisé en juillet 2016 une journée « PSA – Usine du futur » dans le cadre de ses réflexions sur l’« usine excellente ». Les experts SAP, présents lors de cette journée de collaboration, nous racontent leur expérience.

SAP Usine du futur startup DAY PSA

 

Cet événement, dont le but est de provoquer la création d’idées innovantes sur le concept de l’usine du futur, a réuni 70 partenaires et acteurs majeurs de l’innovation technologique sur le site de Vélizy (78). Ces différents acteurs (éditeurs de logiciels, universités ou laboratoires, start-up, instituts de recherche, organismes publics…) ont dû s’organiser en consortiums, formant des alliances entre eux, pour relever 19 défis proposés par PSA. Chacun d’entre eux avait un sujet bien précis : collaboration humain-robot (cobotique), assistance physique à l’opérateur (exosquelette), réalité augmentée pour la maintenance, etc.

Optimiser une chaîne d’approvisionnement complexe

Dans ce cadre, SAP a proposé de participer en particulier au défi portant sur le transport. Son objectif ? Concevoir une gestion dynamique optimisée du plan de transport routier pour alimenter une unité de production depuis tous ses fournisseurs européens. Car l’industrie du futur, ce n’est pas que la robotique en usine, mais également l’interconnexion de tous les maillons d’une chaîne logistique complexe et étendue. SAP s’est associé pour l’occasion à FICO, un éditeur de logiciels de solutions d’optimisation sous contraintes.

Rester agile et penser « client-first »

Pour mener ce projet à bien et dans les temps, SAP a préféré développer une solution en partant de zéro plutôt que de tenter d’adapter l’un de ses produits existants. L’approche en « mode « start-up » est volontairement choisie pour servir au mieux le besoin spécifique du client et apporter toutes les innovations de SAP, plutôt que de lui imposer des restrictions préexistantes. « Pour obtenir le meilleur résultat, nous avons codéveloppé le projet entre plusieurs divisions internes à SAP » précise Hervé Gouby, expert Industrie du futur et supply chain, SAP France. « Nous avons mobilisé ainsi la structure Data Science, qui regroupe dans ses équipes des data scientists et des chercheurs opérationnels, mais aussi des équipes de développement situées en Inde, spécialisées dans les interfaces utilisateurs ».

Yann Vincent, directeur industriel du Groupe PSA, revient sur les enjeux majeurs de l’usine excellente dans cette vidéo PSA publiée récemment :

 

Notre réponse métier/solution à ce défi

Le défi en était véritablement un. PSA dispose de fournisseurs dans toute l’Europe, et il faut s’assurer que la demande journalière de produits fournisseurs soit satisfaite pour chacun de leurs produits. Les contraintes sont innombrables : distance à parcourir, volumes et poids à transporter, types de composants, capacités des camions disponibles, capacités de chargement et déchargement dans les centres logistiques, respect des règles européennes sur le temps de travail des chauffeurs… Et bien sûr assurer sans rupture le besoin journalier de l’usine, tout en réduisant au maximum les coûts de transport.

« Nous pensons que le concept de plan de transport dynamique correspond à la possibilité de recalculer très rapidement un nouveau plan de transport suite à des événements non prévus à prendre en compte immédiatement sur un horizon très court » précise Claude Philippe Medard, expert Operational research et data scientist, SAP.

Dès lors, SAP fait le choix de construire une solution à deux niveaux : un niveau construction et optimisation du plan de transport à moyen terme, et un niveau plan de transport dynamique à court terme. L’ambition est de pouvoir traiter avec le même outil les deux niveaux, avec un mode dynamique de recalcul du plan à court terme qui, lui, est contraint soit manuellement, soit automatiquement à la zone géographique des perturbations considérées.

En raison du temps imparti pour le défi, seul le niveau plan de transport dynamique à court terme a été développé.

Vers un nouveau produit… ou une nouvelle offre

Lors de cette journée du 19 juillet 2016, environ 25 employés de PSA ont demandé à voir une démonstration du prototype. L’évènement est terminé, mais les choses ne s’arrêtent pas là.

« Nous continuons dans un mode “production” » reprend Hervé Gouby. « Nous collectons l’ensemble des cas client similaires dont nous avons connaissance, et nous consolidons en parallèle notre démonstration pour en faire un outil qui puisse figurer dans tous nos centres de démonstration. Nous avons mobilisé nos divisions « Développement produit » et « Automobile » pour créer une solution généraliste, qui, à terme, pourra soit devenir un produit en bonne et due forme, soit rester dans une boîte à outils afin de pouvoir être adaptée à chaque cas client ».

Publié pour la première fois sur L’Usine Nouvelle

Auteur : Philippe Geoffroy | Head of Industry 4.0 SAP France

Philippe geoffroy sap france industrie du futur

 

 

linkedin-3
twitter-3

 

 

 

Pour en savoir plus sur SAP et l’industrie du futur, rendez-vous sur www.sap.com/IndustrieDuFutur

Leave a Reply