Soccer team in a huddle

Smart Industries : l’industrie du futur sera numérique

05/12/16 par Françoise Colaïtis, Délégué Adjoint, Cap Digital (Partenaire SAP) 32

Aujourd’hui, l’hybridation des technologies de l’intelligence et de la donnée, avec les processus industriels, représente un mouvement stratégique majeur des années à venir. En s’emparant des technologies numériques que sont notamment l’internet des objets, le traitement des données massives, la fabrication additive et la cobotique, les industriels disposent des ingrédients nécessaires à une véritable numérisation de la production : la capacité en amont à concevoir et à simuler les processus et les produits ; la capacité à contrôler finement la production, à maitriser la consommation énergétique et à gérer la traçabilité des produits ; la transformation des opérations d’installation et de maintenance avec la réalité augmentée, et l’analyse prédictive.

Dans l’industrie de demain, les unités de production seront connectées. Via des flux de données, ces unités communiqueront entre elles et avec les produits dans le cycle de production, également avec la chaine logistique en amont et la distribution en aval.

Cette numérisation de la production fait ainsi entrer de nouvelles approches dans le design des processus et de nouveaux concepts business issus de l’économie de l’immatériel, comme :

  • L’individualisation des produits et la flexibilité de la production, pour s’adapter au plus près à la demande des clients ;
  • L’accélération du temps de cycle idéation/innovation/design/production/marché et feedback client.

Si cette révolution du numérique est majeure sur les processus de production eux-mêmes, elle révèle également d’importants défis concernant le capital humain. Parce que la production n’est plus exclusivement conçue autour de machines qu’il s’agit d’opérer au mieux, on mesure aujourd’hui l’ampleur de la transformation des compétences et des métiers qui va s’engager.

Hybrider l’industrie et les services : pourquoi Cap Digital aux côtés de SAP ?

S’agissant de la mutation numérique de l’industrie, une stratégie d’open innovation, que nous encourageons de façon générale, nous parait tout particulièrement pertinente à mener, et ce pour plusieurs raisons :

  • La diversité des opportunités de marché, depuis l’intégration des technologies numériques dans l’industrie jusqu’à la refonte des modèles économiques de l’entreprise industrielle via la captation et le traitement des données ;
  • La large palette des technologies en jeu : la « smart industrie » repose sur la capacité à mixer et à imbriquer les technologies de la mécanique, de l’électronique et de l’internet. Dans le croisement de ces technologies, la créativité et l’innovation sont intenses, au service des gains de productivité, des économies d’énergie, des facilités d’exploitation et de maintenance, de la flexibilité de la production… ;
  • Le niveau de maturité numérique des industriels: la plupart des études sectorielles montrent que les enjeux liés à la numérisation ne sont pas encore considérés comme prioritaires par la majorité des entreprises industrielles. Corollairement, il y a un grand besoin d’acculturation, qui passe par l’organisation de rencontres entre entrepreneurs, de partages d’expérience, de travail sur des cas d’usage concrets.

Dans ce sens, Cap Digital soutient les activités de SAP qui, ayant rejoint notre pôle en 2016, s’inscrivent dans une perspective d’open innovation dans plusieurs domaines, en tête celui de la « smart industrie ». En effet, la volonté de SAP est d’identifier, dans son écosystème étendu, des startups talentueuses qui contribueront à une dynamique ouverte supportée par ses solutions, et alors qu’à contrario, chez Cap Digital, en agissant en qualité de tiers de confiance, nous offrons à ces mêmes startups l’exposition de leur technologie et l’opportunité de valorisation requises.

Cap Digital et SAP ensemble au salon Smart Industries

Partenaire de SAP dans le cadre du salon Smart Industries, Cap Digital a identifié un certain nombre de startups qui seront mises en valeur sur l’espace occupé par l’éditeur. Cette sélection, dans sa composition même, illustre bien la richesse de notre collaboration sur ce sujet, puisqu’on y retrouve des spécialistes du traitement de données, de l’analyse prédictive, de la vision, de l’IoT, de la sécurité des objets connectés et des interfaces homme-machine.

Les startups identifiées :

  • Kalima Systems : réseau IoT
  • Davi : chatbot : maintenance équipements industriels
  • TellMePlus : prédictif sur chaine de production à partir des données générées
  • Optinvent : AR
  • Kapsdata : Monitoring et optimisation de performances (équipements, énergie …)
  • NaturSoftware : IHM
  • Sentryo : Sécurité IoT
  • Dawex : place de marché data
  • 3DRudder : VR et motion controller
  • Scortex : Machine vision + deep learning

Nous vivons une révolution industrielle passionnante, dans laquelle le numérique va transformer les processus de production et hybrider le monde réel avec l’économie de l’immatériel et de la donnée. Dans cet environnement, les habituels silos entre branches, filières, métiers vont être questionnés, et ce sont précisément les passerelles entre acteurs qui seront sources d’opportunités.

La capacité à s’entourer des meilleurs partenaires et des meilleurs talents constituera donc un avantage décisif gagnant pour toutes les parties prenantes.

Pour rencontrer Cap Digital et SAP au salon Smart Industries 2016 à Villepinte du 6 au 9 décembre 2016, rendez-vous sur le stand K26, hall 7 !

Tags: , ,

Leave a Reply