SAP News Service – Février 2009

27 Février 2009 par SAP News 0

Regensdorf

SAP et Landis+Gyr concluent un contrat de coopération
SAP et Landis+Gyr, l’un des principaux fournisseurs internationaux de compteurs d’énergie, viennent de signer un contrat sur le développement commun de logiciels. En vertu de cet accord, les deux entreprises intègreront l’Advanced Metering Infrastructure (AMI) de Landis+Gyr à l’aide des services d’entreprise au portefeuille de solutions SAP for Utilities. L’intégration garantit des processus cohérents – du compteur aux applications de gestion – et améliore la transparence et la disponibilité des données énergétiques. Les fournisseurs d’énergie profitent ainsi d’une efficience accrue des processus et de l’énergie. Le contrat de coopération des deux fournisseurs souligne que la branche IT s’est rendue compte des futures exigences des entreprises de distribution d’énergie.

 

SAP Business Suite 7 pose de nouveaux jalons
Avec la SAP Business Suite 7, SAP présente un progiciel qui aide les entreprises à optimiser leur performance et à réduire les coûts IT. Dans le contexte économique actuel, chaque entreprise se voit confrontée au défi de réaliser des améliorations à court terme. Elle doit en même temps se doter d’une architecture et d’un paysage IT unifiés. La nouvelle SAP Business Suite répond à ces exigences: les mises à jour peuvent être simplifiées et les coûts IT réduits à l’aide de progiciels d’extension («Enhancement Packages»). Des fonctions d’analyse choisies du portefeuille SAP BusinessObjects garantissent également plus de transparence. L’introduction progressive de processus commerciaux éprouvés, qui s’adressent à des branches différentes, et la réalisation d’une architecture orientée services (SOA) permettent une amélioration d’autres processus. SAP a gagné Atos Origin, Capgemini, IBM et Wipro comme partenaires pour le lancement de SAP Business Suite 7. L’objectif visé est la création constante de valeur ajoutée par des experts certifiés et d’encourager des innovations communes avec des leaders de la branche.

 
Nouveau logiciel pour l’échange de données financières et commerciales
Avec SAP BusinessObjects XBRL d’Ubmatrix, SAP présente une nouvelle application qui permet aux entreprises l’échange rapide et flexible d’informations financières et commerciales en tenant compte des charges imposées par les autorités. Selon une nouvelle directive de la SEC de décembre 2008, les entreprises et les sociétés de placement collectif cotées en Bourse et opérant aux USA devront par exemple, dès 2011, transmettre leurs rapports financiers en XBRL à la SEC. Cette dernière pourra ainsi rechercher, comparer et analyser plus facilement les informations archivées. Les 500 principales entreprises soumises à l’obligation de déclaration doivent se conformer déjà à partir de juin 2009 à cette directive. SAP BusinessObjects XBRL repose sur le langage de reporting XBRL (eXtensible Business Reporting Language), le standard pour la communication électronique de données financières et commerciales. L’application est le premier développement commun dans le cadre d’un nouveau partenariat entre SAP BusinessObjects et le fournisseur de logiciels UBmatrix.

Les collaborateurs apprécient la culture d’entreprise chez SAP
SAP AG a de nouveau été élu l’un des meilleurs employeurs d’Allemagne. Dans le classement de l’institut Great Place to Work, l’éditeur de logiciels occupe le deuxième rang dans la catégorie «Grandes entreprises avec plus de 5000 collaborateurs». SAP AG compte ainsi déjà pour la cinquième fois consécutive parmi les lauréats. SAP s’est en outre aussi vu décerner les prix spéciaux «Diversité» et «Encouragement des collaborateurs plus âgés». Cette étude est réalisée par l’institut Great Place to Work (GPTW) en coopération avec le quotidien Handelsblatt et le Personalmagazin ainsi qu’avec le groupe d’assurance ASSTEL et l’initiative Nouvelle Qualité du Travail (INQA). Cette année, plus de 250 entreprises et organisations allemandes ont participé à l’étude. Le classement est basé sur des interrogations anonymes de collaborateurs, qui sont évaluées selon des méthodes standardisées établies au niveau international et élaborées spécialement par l’institut Great Place to Work. Quelque 670 collaborateurs chez SAP Allemagne ont répondu à cet effet à 60 questions dans les catégories équité, esprit d’équipe, crédibilité, fierté et respect. Les critères englobent donc le spectre entier des aspects de travail pertinents et des relations internes.

 
SAP figure à nouveau parmi les «Global 100» de la durabilité
SAP AG figure déjà pour la cinquième fois de suite sur la liste «Global 100» des entreprises les plus durables à l’échelle mondiale. La liste des «Global 100», établie chaque année par l’entreprise médiatique Corporate Knights Inc. et la société de conseil en investissement Innovest Strategic Value Advisors, a été publiée dans le cadre du Forum économique Mondial de Davos. 1800 entreprises cotées en Bourse dans le monde entier ont été évaluées selon 80 indicateurs de durabilité. Ces derniers reposent sur la méthode d’analyse Innovest «Intangible Value Assessment». Les organisations issues de divers secteurs économiques sont évaluées selon la façon dont elles tiennent compte d’aspects de durabilité dans leur comportement écologique et social, dans leur stratégie commerciale et la pratique quotidienne.

 
SAP met les services de sécurité sur la piste
SAP soutiendra à l’avenir la police, les services de renseignements et d’autres organisations chargées de tâches de sécurité dans l’accomplissement de leurs tâches clés. La nouvelle solution SAP Investigative Case Management (SAP ICM) for Public Sector couvre toutes les phases d’une opération de sécurité – du début de l’enquête à la clôture du cas et à son suivi, en passant par son traitement approfondi et son analyse. L’extension du portefeuille de solutions permet à SAP de relier entre eux les processus opérationnels centraux et les solutions logicielles pour le travail administratif des autorités de sécurité. La nouvelle solution a été présentée au public lors du 12ème Congrès Européen de Police.

«Allianz Digitaler Warenfluss»: démarrage du projet de recherche
En collaboration avec des partenaires du domaine scientifique et industriel, les principaux fournisseurs allemands de logiciels d’entreprise envisagent la promotion, dans le cadre d’un projet de recherche, de l’utilisation de «l’Internet des objets» dans des processus commerciaux intelligents. Le projet prévoit l’utilisation de toutes les informations relatives aux processus disponibles sur Internet pour accroître la souplesse des processus au sein des entreprises et assurer leur adaptation dynamique. Les initiateurs de l’«Allianz Digitaler Warenfluss» (ADiWa) – soutenue avec 17,7 millions d’euros par le Bundesministerium für Bildung und Forschung (BMBF) – sont, en plus du coordinateur SAP, le Deutsche Forschungszentrum für Künstliche Intelligenz (DFKI), la Fraunhofer-Gesellschaft, IDS Scheer AG, la société Software AG ainsi que la Technische Universität Darmstadt et l’Institut für Angewandte Informatik de la Technische Universität Dresden.

 

SAP BusinessObjects XI encourage la protection de l’environnement chez Emdeon
Emdeon, un fournisseur leader américain de logiciels pour la santé publique, fait appel à SAP BusinesObjects XI tant pour optimiser l’administration et les processus que pour réduire les émissions de CO2. Les outils BI (Business Intelligence) de la solution aident Emdeon par exemple à publier en ligne les rapports, qui ont été imprimés par le passé. Au sein de l’organisation, il est ainsi possible à la fois de rechercher de manière indépendante et de traiter beaucoup plus efficacement et plus vite les demandes de clients. Jusqu’en 2008, Emdeon a imprimé chaque jour quelque 800 000 rapports sur papier. Les mêmes opérations peuvent aujourd’hui être effectuées pratiquement sans papier.

 

SAP BusinessObjects XI pour la clinique Marshfield
La clinique Marshfield dans l’Etat fédéral américain du Wisconsin remplace son système BI (Business Intelligence) existant par SAP BusinessObjects XI. Ce faisant, la clinique se propose d’utiliser ses vastes bases de données plus facilement et de façon plus intuitive que par le passé pour fournir aux médecins, à l’administration et surtout aux patients des services optimaux. La clinique a été fondée en 1916 et emploie aujourd’hui quelque 800 médecins ainsi que 6500 collaborateurs supplémentaires répartis sur plus de 40 sites. Cela a engendré, rien qu’au cours des 30 dernières années, la création de l’un des entrepôts de données les plus importants dans le domaine de la santé publique, qui contient plus de 2,1 millions de dossiers médicaux. On prévoit de mettre cet entrepôt dorénavant encore davantage à la disposition de la recherche, du développement et de la formation.

Contact:
Roberto Romualdi
SAP (Suisse) SA
Rue de la Leugène 6
2500 Bienne 6
Tél. +41 (0)58 871 72 49
Fax +41 (0)58 871 71 12
E-mail roberto.romualdi@sap.com

Leave a Reply