Mon stage chez SAP, c’est comme attraper un train lancé à pleine vitesse

Après quatre ans sur les bancs de l’université, j’avais hâte de rentrer dans un nouveau monde, le monde du travail. C’est donc avec envie, mais aussi avec une logique appréhension de l’inconnu, que début mars je poussais les portes de SAP à Evere.

Il n’est pas toujours facile de commencer son stage dans une entreprise, et encore moins dans une multinationale telle que SAP. J’aime utiliser une métaphore pour parler de mon premier jour de stage : commencer un stage dans une grande entreprise, c’est comme attraper un train lancé à pleine vitesse. Il s’agit de ne pas rater le train qui passe et de ne pas tomber une fois à bord. Dès son arrivée dans l’entreprise, il faut assimiler énormément d’informations. Les activités de l’entreprise continuent de tourner et il faut très vite s’adapter au rythme de travail.

J’ai donc intégré l’équipe marketing de SAP en même temps qu’un autre stagiaire ce jour-là. Notre maître de stage nous a fait un rapide tour de SAP avec les fondamentaux à connaître et nous a présentés à l’équipe marketing. S’ensuit ensuite un marathon de meetings s’enchaînant les uns après les autres tout au long de la journée. Première étape, visiter les deux étages du bâtiment pour nous indiquer les informations essentielles d’organisation dans l’entreprise. Nous avons l’opportunité de rencontrer plusieurs employés de SAP pendant notre visite. Chacun apporte son expérience et ses connaissances. SAP est actif dans tellement de domaines différents que nous finissons vite perdus. Apprendre à s’y retrouver dans les multiples activités de SAP et trouver sa place dans l’entreprise est un beau challenge.

Une chose qui m’a particulièrement marquée est la bonne humeur et le sourire de toutes les personnes qui se sont occupées de nous. Chacun avait son petit conseil, sa petite anecdote, son expérience et ses connaissances à partager. Nous avons eu beaucoup de réunions avec différents membres de l’équipe marketing pour nous expliquer comment utiliser les nombreux outils de SAP. Nous expliquer autant de choses leur demande beaucoup de temps et d’énergie. Je m’imagine bien qu’il serait parfois plus rapide pour eux d’effectuer les tâches directement par eux-mêmes. Pourtant, bien qu’ayant beaucoup de travail de leur côté, ils se sont toujours montrés très disponibles pour nous expliquer en détail les outils et répondre à nos questions. Ils ont à cœur de nous permettre de devenir autonomes lors de notre stage.

On a souvent l’image que plus une entreprise est petite, plus elle est familiale, et inversement, au plus une entreprise est grande, au plus les relations entre employés seront distantes et moins chaleureuses. Certes, dans une grande entreprise il n’est pas possible de connaître chaque personne personnellement, mais je peux témoigner que pour l’équipe marketing, qui compte environ 7 à 10 personnes, tout le monde s’entend bien et le groupe est très soudé.

Tout n’a cependant pas été rose pendant ces premiers jours. La plus grande difficulté est venue de la quantité d’informations à assimiler pendant les premiers jours. SAP est actif dans tant de secteurs qu’il est compliqué d’avoir une vision globale de ses activités. Même certains employés qui travaillent depuis plusieurs années dans l’entreprise nous ont confié en apprendre encore sur les solutions de SAP. Par ailleurs, chaque entreprise emploie un jargon spécifique, composé d’abréviations et de termes venant du « business world ». Venant des bancs d’école, j’ai dû apprendre chacun de ces termes et les assimiler, pour seulement commencer à comprendre pleinement les conversations de l’équipe. Même s’ils sont disponibles pour répondre à nos questions, il y a tellement de choses à assimiler qu’il est impossible de tout retenir dès les premiers jours.

Malheureusement, après seulement 10 jours de stage, un certain virus appelé COVID-19 s’invite dans nos vies. L’équipe doit travailler depuis la maison et du jour au lendemain je me retrouve chez moi en télétravail. La situation est loin d’être idéale pour un premier stage. Cependant je m’estime chanceuse car mon stage continue de se dérouler presque normalement. Tous les employés de SAP disposent du matériel pour travailler à distance. L’équipe marketing a pris ses dispositions pour s’assurer du meilleur encadrement possible et que nous ayons suffisamment de travail. Comme dit précédemment, leur disponibilité nous permet de continuer notre stage dans les meilleures conditions. Cependant, ce n’est pas pareil de communiquer avec quelqu’un par mail que d’aller voir directement la personne et d’échanger en face à face. J’espère que le confinement pourra être levé rapidement pour reprendre notre vie normale.

Emeline

Deuxième année de master en Ingénieur de gestion