Van Marcke lance sa propre application Stay Safe vraiment unique

Grâce à une application de suivi des contacts – développée par BPM Company et basée sur la technologie SAP et Mendix – les employés de l’entreprise en Belgique, en France, en Suisse et au Luxembourg savent à tout moment avec qui ils ont été en contact. Très convivial et intuitif, cet outil fait également la part belle à la confidentialité qui constituait une exigence absolue.

Depuis la semaine dernière, les employés de Van Marcke peuvent utiliser une nouvelle application qui leur permet de toujours savoir avec qui ils ont été en contact les derniers jours. Après avoir envisagé plusieurs solutions de traçage des contacts, Caroline Van Marcke, CEO de Van Marcke, a voulu prendre elle-même l’initiative, ne voyant pas de solution précise à court terme.

« La santé et la sécurité de nos employés sont essentielles. Nous avons pu réagir rapidement et proposer notre propre application Stay Safe à nos collègues en Belgique, en France, au Luxembourg et en Suisse. Le fait que nous ayons pu réaliser cela en interne et avec le soutien de nos deux partenaires me rend encore plus fière », explique Caroline Van Marcke.

LA CONFIDENTIALITÉ COMME PRIORITÉ ABSOLUE

Stijn Hoegaerts, IT Director : « En moins d’une semaine, nous avons conçu un bel outil, facile à utiliser, qui peut être utilisé sur tablettes et smartphones. La santé passe bien évidemment avant tout. Mais lors du développement de l’outil, nous avons fait preuve du plus grand respect pour la vie privée de nos collaborateurs.»

Les données ne sont ainsi jamais conservées pendant plus de trois semaines, ce qui est plus que suffisant pour couvrir la période d’incubation. En outre, nous avons délibérément opté pour une utilisation de l’outil sur base volontaire et non obligatoire. L’application vous permet d’indiquer avec qui vous avez été en contact, et si la situation impliquait une quelconque proximité physique.

Via une fonction de recherche, il est possible de retrouver facilement les données des collègues grâce au lien avec le registre du personnel. L’ajout d’un contact externe est également très simple.

L’utilisateur peut ainsi exporter ses enregistrements, à la demande d’un traceur de contacts. Personne d’autre n’a cette possibilité. De même, seul l’utilisateur peut consulter ses données.

UN TRAVAIL D’ÉQUIPE COMME POINT DE DÉPART

Le développement rapide de l’application Stay Safe est le résultat d’une collaboration réussie entre Van Marcke, BPM Company et SAP. « En tant que partenaire de déploiement, il est important pour nous de pouvoir réfléchir ensemble dès l’entame d’un projet. Dans la situation actuelle, nous avons dû tout faire à distance. Les échanges ont cependant été très flexibles… Et le résultat est là. Grâce à la technologie low-code de Mendix et à la plateforme SAP Cloud, nous avons pu développer un outil fiable en très peu de temps », explique Jan Ickroth, Director BPM Company.

PLUS DE 1.000 UTILISATEURS

Après plusieurs phases de test, l’application Stay Safe a été officiellement lancée dans quatre pays. Selon les attentes, un millier d’employés devraient l’utiliser. Les réactions positives des utilisateurs ont d’ores et déjà conduit à de nouvelles idées qui seront évaluées plus avant dans les prochaines semaines.

« Au début, j’étais un peu hésitant quant à ce type d’application. La simplicité de l’outil et la nécessité d’enregistrer mes contacts de manière structurée m’ont toutefois convaincu. Depuis quelques jours, j’utilise activement l’application et je suis agréablement surpris. Elle fonctionne à merveille », explique Torrino Debal, Stock Planner Projects.

TEMPORAIRE

« Le développement de l’application Stay Safe répond à un besoin créé par la crise actuelle. Nous voulons aider nos employés et soutenir un comportement responsable. Avec cet outil très simple, nous voulions leur offrir une solution pour dès à présent enregistrer leurs contacts. Si nous sommes très fiers de ce développement, nous espérons évidemment pouvoir bientôt nous en passer », concluent Stijn Hoegaerts et Caroline Van Marcke.