Les entreprises canadiennes ont conscience des réalités de la « transformation numérique », mais seulement 38 % d’entre elles sont en train d’exécuter des stratégies numériques

Avril 12, 2017 par SAP News 0

TORONTO, Canada — 12 avril 2017 — Selon une étude révélée aujourd’hui et effectuée par IDC Canada en collaboration avec SAP Canada, il s’avère que, bien que la grande majorité des entreprises canadiennes soient au courant des possibilités offertes par la technologie numérique, cette prise de conscience n’a amené que 38 % d’entre elles à agir en conséquence.

L’étude, effectuée parmi 300 dirigeants canadiens de moyennes et grandes entreprises, a permis de constater que, à côté de celles qui exécutent déjà des stratégies numériques, 50 % planifient et bâtissent leur stratégie, et 12 % sont encore en train de définir leur plan. Par rapport à l’an dernier, la prise de conscience des réalités de l’économie numérique parmi les dirigeants est passée de 49 % à 89 %, ce qui indique que le monde des affaires du Canada est pratiquement unanime à envisager l’adoption de la technologie numérique.

Un autre fait suggère que les dirigeants d’entreprises du Canada réalisent les possibilités et les menaces que la technologie numérique représente ; en effet, 76 % d’entre eux ont déjà constaté que des sociétés non traditionnelles sont en train d’envahir leur espace concurrentiel. Ceci fait contraste avec l’étude réalisée par IDC Canada à la fin de 2015, qui avait révélé que 66 % des dirigeants ne prévoyaient pas que l’économie numérique aurait un impact immédiat sur leurs affaires.

D’autres faits ont été révélés par la nouvelle étude :

  • Selon 74 % des dirigeants, leur industrie va être confrontée à un changement colossal au cours des deux prochaines années.
  • 72 % pensent que la productivité des entreprises canadiennes est en déclin.
  • Malgré ces sentiments, 51 % des dirigeants disent que leur entreprise se situe au même niveau que ses homologues en ce qui concerne son engagement sur la voie de la transformation numérique, alors que 27 % sont en train de perdre du terrain et que 22 % seulement ont le sentiment de faire mieux que les autres ou de se situer « en tête de file ».

John Graham, président de SAP Canada, a déclaré : « La bonne nouvelle, c’est le fait que la plupart des dirigeants canadiens ont maintenant saisi l’urgence d’adopter la technologie numérique, et que les entreprises canadiennes ne sont donc pas confrontées à une nouvelle menace d’apocalypse. La nouvelle raison de s’inquiéter, cependant, c’est que près des deux tiers sont encore en mode de planification, et j’aurais tendance à suggérer que, en 2017, cela signifie qu’elles ne vont pas assez vite ».

Tony Olvet, d’IDC Canada, a déclaré : « Notre étude montre que les entreprises ont réellement considéré avec attention le message de la transformation numérique en 2016, mais cette année il faut qu’elles transforment cette réflexion en action. Les leaders canadiens doivent aussi adopter une vision plus globale de la transformation numérique et de la concurrence, et élargir leur champ de vision au-delà du Canada et en dehors de leur industrie ».

The Aldo Group, un détaillant canadien qui développe ses affaires avec une stratégie à canaux multiples d’avant-garde, est en train de donner l’exemple dans une industrie qui a été plutôt à la traîne dans la numérisation de l’expérience client, préférant s’attarder sur les questions de logistique, de fixation de prix et de commerce électronique de base.

Jennifer Maks, VP eCommerce, Aldo Group, The Aldo Group, a déclaré : « Notre investissement dans la création d’une solide plateforme de commerce électronique, et à partir de là la mise en œuvre d’une stratégie globale à canaux multiples était relativement en avance par rapport aux normes canadiennes du commerce de détail. Nous voyons maintenant les effets de cet investissement, illustrés par une hausse des taux de conversion et par la croissance des ventes, et ce fondement étant maintenant en place, nous pouvons continuer d’innover pour améliorer encore plus l’expérience de nos clients ».

L’étude d’IDC Canada, qui comprend des comparaisons entre les entreprises canadiennes et leurs homologues dans le monde, des statistiques sur la numérisation des industries canadiennes et diverses histoires de transformation, dont celles de la Ville de Toronto, d’ALDO et de Maple Leaf Foods, est disponible ici. Le sondage a été effectué par IDC Canada en novembre et décembre 2016, et comprenait les réponses de 300 cadres dirigeants représentant des entreprises dont le chiffre d’affaires atteignait ou dépassait 250M $.

En février 2017, SAP Canada a participé au lancement de DXagents, un nouveau genre d’accélérateur national de la transformation numérique, constitué d’un consortium de chefs d’entreprises et de technologues représentant des entreprises privées de premier plan, des organismes publics et des organismes à but non lucratif du Canada. Ce partenariat d’une année, qui comprend Deloitte, Amazon Web Services, Intel et d’autres organismes, a pour but d’aider les entreprises canadiennes à mieux comprendre les possibilités offertes par la transformation numérique et à faire le nécessaire pour les exploiter.

Cliquez ici pour lire le rapport d’IDC Canada.

Pour plus d’information, consulter le SAP News Center. Suivez SAP sur Twitter à @sapnews.

À propos de SAP

En tant que leader du marché des logiciels d’application d’entreprise, SAP (NYSE : SAP) aide les entreprises de toutes tailles, dans tous les secteurs, à améliorer leur gestion. Des bureaux de l’entreprise à la salle du conseil d’administration, des entrepôts aux magasins, et des ordinateurs de bureau aux appareils portatifs, SAP aide les individus comme les entreprises à mieux collaborer et à utiliser l’information de gestion avec plus d’efficacité pour garder leur avance sur la concurrence. Les applications et les services SAP permettent à plus de 345 000 clients du secteur privé et du secteur public d’avoir une exploitation rentable, de s’adapter continuellement, et de bénéficier d’une croissance durable. Pour plus d’information, veuillez consulter www.sap.com.

Leave a Reply