Résultats du 3ème Baromètre SAP des Stratégies de l’Information dans la Banque et l’Assurance

29/10/02 par La Rédaction 0

Un décalage de préparation dans l’application des normes IAS entre les pays européens

PARIS, FranceLe 29 octobre 2002, SAP, en partenariat avec IBM (PwC Consulting), Novamétrie et l’EFMA, dévoile les résultats du 3ème Baromètre SAP des Stratégies de l’Information dans la Banque et l’Assurance. Réalisée auprès de 350 leaders d’opinion, cette étude s’intéresse plus particulièrement à l’application des normes IAS dans les institutions financières européennes. Les normes IAS visent à homogénéiser dès 2005 la publication des comptes consolidés des sociétés côtées en Europe. Elles auront un impact d’autant plus fort sur les institutions financières que le reporting financier est particulièrement surveillé dans ce secteur.

Le 29 octobre 2002, SAP, en partenariat avec IBM (PwC Consulting), Novamétrie et l’EFMA, dévoile les résultats du 3ème Baromètre SAP des Stratégies de l’Information dans la Banque et l’Assurance. Réalisée auprès de 350 leaders d’opinion, cette étude s’intéresse plus particulièrement à l’application des normes IAS dans les institutions financières européennes. Les normes IAS visent à homogénéiser dès 2005 la publication des comptes consolidés des sociétés côtées en Europe. Elles auront un impact d’autant plus fort sur les institutions financières que le reporting financier est particulièrement surveillé dans ce secteur.

Les normes IAS constituent-elles une contrainte ou une opportunité pour les banques et les assurances en Europe ? Quels seront les impacts organisationnels, humains et financiers du passage aux normes ? Où en sont les entreprises dans l’adaptation de leurs systèmes d’information ? Autant de questions qui ont été posées aux principaux dirigeants des institutions financières en Europe et dont les réponses permettent de dégager trois tendances fortes.


  • La mise aux normes IAS représente un véritable changement stratégique pour la majorité des dirigeants d’institutions financières en Europe, impliquant pour les entreprises une évolution analytique, organisationnelle et humaine importante. 42% des dirigeants interrogés considèrent que l’impact humain et organisationnel sera plus fort pour les normes IAS que pour l’Euro.


  • Si les principaux acteurs de la banque et l’assurance ont pris conscience de l’enjeu lié aux normes IAS, force est de constater qu’ils tardent à en tirer des conséquences pratiques en terme de systèmes d’information : moins de 10% des sondés affirment avoir terminé la mise en œuvre du projet permettant l’adoption des normes IAS.


  • Enfin l’étude révèle un certain nombre de différences géographiques en terme de degré de maturité des projets. La zone germanique (Allemagne, Suisse, Autriche) se distingue par une meilleure prise en compte de la problématique IAS. Quant à la France, elle se situe régulièrement en queue de peloton.


Les normes IAS constituent-elles une contrainte ou une opportunité pour les banques et les assurances en Europe ? Quels seront les impacts organisationnels, humains et financiers du passage aux normes ? Où en sont les entreprises dans l’adaptation de leurs systèmes d’information ? Autant de questions qui ont été posées aux principaux dirigeants des institutions financières en Europe et dont les réponses permettent de dégager trois tendances fortes.


  • La mise aux normes IAS représente un véritable changement stratégique pour la majorité des dirigeants d’institutions financières en Europe, impliquant pour les entreprises une évolution analytique, organisationnelle et humaine importante. 42% des dirigeants interrogés considèrent que l’impact humain et organisationnel sera plus fort pour les normes IAS que pour l’Euro.


  • Si les principaux acteurs de la banque et l’assurance ont pris conscience de l’enjeu lié aux normes IAS, force est de constater qu’ils tardent à en tirer des conséquences pratiques en terme de systèmes d’information : moins de 10% des sondés affirment avoir terminé la mise en œuvre du projet permettant l’adoption des normes IAS.


  • Enfin l’étude révèle un certain nombre de différences géographiques en terme de degré de maturité des projets. La zone germanique (Allemagne, Suisse, Autriche) se distingue par une meilleure prise en compte de la problématique IAS. Quant à la France, elle se situe régulièrement en queue de peloton.


Par ailleurs, une analyse qualitative des réponses apportées par les leaders d’opinion dans le secteur de la banque et de l’assurance apporte un éclairage sur les normes IAS elles-mêmes. M. Gérard de la Martinière, Directeur Général Finance d’AXA et membre du Comité Scientifique de l’étude, témoigne : “La difficulté, en particulier pour le secteur de l’assurance, vient du fait que cette nouvelle norme n’est pas encore définie. On a pour obligation d’appliquer au 1er janvier 2005 une norme dont on ne sait pas encore ce qu’elle sera”.



SAP, en tant que fournisseur de solutions bancaires et de gestion d’entreprise, travaille étroitement avec ses partenaires et des banques pilotes pour développer des solutions capables de répondre aux impératifs des normes IAS en matière de reporting, d’évaluation et de consolidation. C’est pour mieux cerner les attentes des banques et des assurances en la matière que SAP et PwC ont fait appel à Novamétrie pour cette étude en partenariat avec l’EFMA.

Par ailleurs, une analyse qualitative des réponses apportées par les leaders d’opinion dans le secteur de la banque et de l’assurance apporte un éclairage sur les normes IAS elles-mêmes. M. Gérard de la Martinière, Directeur Général Finance d’AXA et membre du Comité Scientifique de l’étude, témoigne : “La difficulté, en particulier pour le secteur de l’assurance, vient du fait que cette nouvelle norme n’est pas encore définie. On a pour obligation d’appliquer au 1er janvier 2005 une norme dont on ne sait pas encore ce qu’elle sera”.



SAP, en tant que fournisseur de solutions bancaires et de gestion d’entreprise, travaille étroitement avec ses partenaires et des banques pilotes pour développer des solutions capables de répondre aux impératifs des normes IAS en matière de reporting, d’évaluation et de consolidation. C’est pour mieux cerner les attentes des banques et des assurances en la matière que SAP et PwC ont fait appel à Novamétrie pour cette étude en partenariat avec l’EFMA.

A propos de BSSIBA, le Baromètre SAP des Stratégies de l’Information dans la Banque et l’Assurance

C’est la troisième fois cette année que les leaders d’opinion sont interrogés dans le cadre du Baromètre SAP (les deux premières vagues ayant eu lieu en mars et juin 2002). A côté des questions spécifiques portant sur les normes IAS, les panélistes se sont également exprimés sur des questions barométriques, c’est-à-dire récurrentes, portant sur des indicateurs clés en matière de systèmes d’information.



Pour cette troisième édition 350 dirigeants européens ont été interrogés, dont 43% en France, 22% en Allemagne-Suisse-Autriche, 14 % en Grande-Bretagne, 14% en Italie-Espagne et 7% au Benelux. Constitué à part égale de banques et de compagnies d’assurance, le panel des dirigeants comprend 18% de Présidents/Directeurs Généraux, 18% de responsables dans les Directions Risques, 17% dans les Directions comptables, 15% dans les Directions financières.



Pour mener à bien ce projet, SAP, PwC et Novamétrie se sont entourés d’un Comité Scientifique constitué de sept personnalités du secteur banque/assurance. Le Comité Scientifique a participé à l’élaboration du questionnaire du baromètre ; il a également permis d’apporter un éclairage qualitatif sur les réponses apportées.

A propos de BSSIBA, le Baromètre SAP des Stratégies de l’Information dans la Banque et l’Assurance

C’est la troisième fois cette année que les leaders d’opinion sont interrogés dans le cadre du Baromètre SAP (les deux premières vagues ayant eu lieu en mars et juin 2002). A côté des questions spécifiques portant sur les normes IAS, les panélistes se sont également exprimés sur des questions barométriques, c’est-à-dire récurrentes, portant sur des indicateurs clés en matière de systèmes d’information.



Pour cette troisième édition 350 dirigeants européens ont été interrogés, dont 43% en France, 22% en Allemagne-Suisse-Autriche, 14 % en Grande-Bretagne, 14% en Italie-Espagne et 7% au Benelux. Constitué à part égale de banques et de compagnies d’assurance, le panel des dirigeants comprend 18% de Présidents/Directeurs Généraux, 18% de responsables dans les Directions Risques, 17% dans les Directions comptables, 15% dans les Directions financières.



Pour mener à bien ce projet, SAP, PwC et Novamétrie se sont entourés d’un Comité Scientifique constitué de sept personnalités du secteur banque/assurance. Le Comité Scientifique a participé à l’élaboration du questionnaire du baromètre ; il a également permis d’apporter un éclairage qualitatif sur les réponses apportées.

A propos d’IBM

IBM, entreprise e-business, est le leader mondial des services et des technologies de l’information. IBM développe et commercialise des solutions e-business globales, matériels – serveurs, stockage et PC -, logiciels, services et financement. Au travers de son vaste réseau mondial de consultants et d’experts en services et solutions et de ses 45 000 partenaires commerciaux, IBM transforme ces technologies avancées en valeur ajoutée au bénéfice d’entreprises de toute taille, notamment de PME-PMI. L’innovation est au coeur de la stratégie d’IBM qui investit chaque année près de 6 milliards de dollars en recherche et développement, avec plus de 3000 chercheurs et ingénieurs et huit laboratoires répartis dans six pays. Pour la neuvième année consécutive, IBM est le numéro un aux États-Unis en matière de dépôt de brevets, avec près de 3411 brevets en 2001. Chaque année, plus de 30% de ces brevets se concrétisent par des offres commerciales IBM. Pour en savoir plus sur IBM et l’e-business, visitez le site www.ibm.com/fr

A propos d’IBM

IBM, entreprise e-business, est le leader mondial des services et des technologies de l’information. IBM développe et commercialise des solutions e-business globales, matériels – serveurs, stockage et PC -, logiciels, services et financement. Au travers de son vaste réseau mondial de consultants et d’experts en services et solutions et de ses 45 000 partenaires commerciaux, IBM transforme ces technologies avancées en valeur ajoutée au bénéfice d’entreprises de toute taille, notamment de PME-PMI. L’innovation est au coeur de la stratégie d’IBM qui investit chaque année près de 6 milliards de dollars en recherche et développement, avec plus de 3000 chercheurs et ingénieurs et huit laboratoires répartis dans six pays. Pour la neuvième année consécutive, IBM est le numéro un aux États-Unis en matière de dépôt de brevets, avec près de 3411 brevets en 2001. Chaque année, plus de 30% de ces brevets se concrétisent par des offres commerciales IBM. Pour en savoir plus sur IBM et l’e-business, visitez le site www.ibm.com/fr

A propos de Novamétrie

Novamétrie est un institut spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication et les médias. L’Institut propose des méthodologies interdisciplinaires, globalisantes et holistiques intégrant l’optique quantitative et l’approche qualitative.

A propos de Novamétrie

Novamétrie est un institut spécialisé dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication et les médias. L’Institut propose des méthodologies interdisciplinaires, globalisantes et holistiques intégrant l’optique quantitative et l’approche qualitative.

Contacts presse

Françoise Nové-Josserand

Responsable Relations Presse, SAP France

Tél. : 01 55 30 21 05

francoise.nove-josserand@sap.com



Agence Burson Marsteller pour SAP

Maryline Lafond

Tél. : 01 41 86 76 76

maryline_lafond@fr.bm.com

Contacts presse

Françoise Nové-Josserand

Responsable Relations Presse, SAP France

Tél. : 01 55 30 21 05

francoise.nove-josserand@sap.com



Agence Burson Marsteller pour SAP

Maryline Lafond

Tél. : 01 41 86 76 76

maryline_lafond@fr.bm.com

IBM

Michel Mairé

Tél. : 01 49 05 62 30

michel_maire@fr.ibm.com



ONE BLUE pour IBM

Élodie Marchand

Tél. : 01 41 34 01 34

emarchand@ketchum-pr.fr

IBM

Michel Mairé

Tél. : 01 49 05 62 30

michel_maire@fr.ibm.com



ONE BLUE pour IBM

Élodie Marchand

Tél. : 01 41 34 01 34

emarchand@ketchum-pr.fr

Tags: , ,

Leave a Reply