Chorus : la révolution comptable de l’Etat est déjà bien concrète

22/11/11 par La Rédaction 0

ParisComme tout grand projet de transformation, la refonte des systèmes comptables de l’Etat français autour de Chorus est soumis à des critiques régulières. C’est occulter les acquis du projet, qui est à ce jour la traduction concrète de la LOLF (Loi organique sur les lois de finances) votée il y a dix ans. Quelques chiffres suffisent à montrer combien cette application, qui gère le budget général de l’Etat ainsi que les recettes et dépenses non fiscales, est d’ores et déjà une réalité concrète : 25 000 utilisateurs travaillent sur le cœur de l’application et 20 000 autres y accèdent via une plate-forme mettant à disposition des formulaires reliés à Chorus. Au cours d’une journée de travail, 10 000 paiements en moyenne sont effectués via le progiciel, sur base SAP.

En plus d’amener une culture de gestion enrichie et partagée par tous, Chorus fournit un socle sur lequel peut se déployer la logique de mutualisation que le législateur ciblait au lancement du projet. Là encore, cette évolution est bel et bien palpable sur le terrain, puisque 250 centres de services – des pools de ressources partagées – effectuent des actes de gestion pour 3 700 services prescripteurs.

Par les évolutions qu’il va amener dans les mois qui viennent, Chorus va encore conforter sa place centrale dans la gestion de l’Etat. Au 1er janvier prochain, la comptabilité générale de la France sera intégrée à l’application, rendant possible la certification des comptes de l’Etat par la Cour des Comptes. De nouveaux chantiers, autour de la dématérialisation de procédures (marchés publics, factures, demandes de subventions…), viendront renforcer la contribution de l’outil à l’efficacité des services. Ces projets, amorcés en 2010, se sont tous accélérés au cours de cette année. Enfin, plusieurs chantiers sont engagés traduisant la volonté affichée d’une amélioration continue de la solution. Chorus, alors, ne sera pas loin d’avoir atteint tous ses objectifs principaux, n’en déplaise à ses détracteurs.

Contact :
François Bodin
Directeur des ventes Secteur public

Contacts presse :
SAP France
Françoise Nové-Josserand
Tél. : 06 12 31 77 92
francoise.nove-josserand@sap.com

Tags: ,

Leave a Reply