Soccer team in a huddle

CeBIT 2016 : SAP rend la transformation numérique accessible

17/03/16 par Andreas Schmitz 21

Le smoothie personnalisé, la sélection musicale contrôlée par les émotions lors du concours de codage InnoJam, l’installation de mise en bouteilles en réseau de Siemens et l’aide à la décision pour la police : de nombreux exemples SAP sur le CeBIT montrent les opportunités de transformation numérique et de développement technique.

 

 

L’idée de Han Tek, participant à InnoJam, est simple : le rythme et l’accentuation des mots suffisent à l’algorithme de cet étudiant en physique de l’université de Leipzig, originaire de Kuala Lumpur, pour savoir si l’intervenant est plutôt de bonne humeur ou triste. Et aussitôt, à l’aide d’une application Android, il contrôle via le service de streaming musical Spotify la musique qui correspond à son humeur. « La personnalisation des services pour le conducteur » est au centre des défis de l’équipe 4 lors du concours InnoJam de cette année, avec SAP et Volkswagen sur le CeBIT. Sujet de leur mission : développer l’expérience future d’un automobiliste. L’analyse des émotions de la musique est une pièce de puzzle du voyage numérique de l’équipe de Tek, esquissé sur un tableau de papier.

 

Commerce de détail, fabrication, sport : comment la numérisation s’impose

Quelques exemples qui représentent les différents projets SAP sur le CeBIT démontrant comment la numérisation s’impose de plus en plus dans tous les secteurs d’activité :

 

 

  • Le Smoothie personnalisé commence virtuellement. Après s’être enregistré, le client obtient un profil avec un code QR individuel, à partir duquel il peut assembler son propre mélange dans un supermarché. Devant le stand fruits et légumes, il appuie par exemple sur les touches mangue, orange et banane, après quoi son choix est enregistré dans son profil. S’il montre son code QR à une Smart Vending Machine, le cocktail le plus populaire du salon sort du distributeur automatique : le Golden Glow. Avantage pour le client : il obtient le produit qu’il a lui-même déterminé. Avantage pour le commerçant : il obtient des informations sur les préférences de ses clients et donc des chances de proposer des produits toujours plus adaptés.

 

 

  • L’installation de mise en bouteilles en réseau: dans le modèle nommé « Mindsphere » en collaboration avec Siemens, des lampes de différentes couleurs flottent vers le haut et le bas sur des cordons. Elles correspondent aux différentes données qui sont traitées et analysées par les capteurs d’une installation de mise en bouteilles « Siemens Cloud for Industry » basée sur la Plateforme SAP HANA Cloud. Si les supports des bouteilles s’usent, les données saisies par les capteurs annoncent à quel moment il faudrait changer les pièces, quelles sont les conséquences des pièces encrassées et obsolètes sur les coûts énergétiques et quelles sont les implications pour la garantie. Les lampes se colorent en bleu si un besoin de maintenance est annoncé et en rouge par exemple si l’intervention immédiate d’un mécanicien d’entretien est nécessaire.
  • Le stade numérique : si le dispositif d’accès à un match de football connait des perturbations, le responsable du stade du futur le voit sur son écran à la seconde même où l’embouteillage se produit. Depuis des parkings-relais, il guide les arrivants vers des navettes qui sont déployées rapidement. Arrivé au stade, il voit sur une heatmap les endroits particuliers où de nombreux spectateurs s’arrêtent : c’est par exemple un signe que des tourniquets sont en panne et il envoie des stadiers et du personnel pour rétablir le plus vite possible l’accès des spectateurs au stade. Pour cela, une infrastructure compatible avec l’Internet des Objets est nécessaire, afin d’envoyer, via divers capteurs et systèmes intégrés, les informations importantes comme le volume du trafic à une plateforme centrale : SAP HANA Cloud.
  • Lutte contre la criminalité : d’après les données d’une ville, trois écrans annoncent dans quels quartiers le taux de criminalité est le plus élevé. Par exemple, dans un quartier défavorisé, trois fois plus d’actes criminels sont commis les samedis par rapports aux autres jours de la semaine. En outre, il s’avère en particulier que les agressions, les atteintes à la personne et les infractions routières se produisent après 18 heures. L’exemple présenté montre le potentiel de la procédure « Live Decision Making », appuyée par SAP HANA, pour la police locale. Elle obtient des informations claires pour des plans d’opérations futurs et peut donc planifier « en fonction des besoins ». Chaque entreprise profite de la méthode d’analyse descendante. En effet, les développements des ventes dans les magasins et les évolutions du chiffre d’affaires peuvent être préparés à petite échelle comme la situation de la sécurité à Berlin et les décisions commerciales peuvent être prises en fonction de données ad hoc, non seulement au niveau de la direction, mais aussi au sein de différents services ou dans les équipes.

Néanmoins, chaque numérisation de processus commence par une idée. « Nous avons déjà une conception claire », déclare à 10 heures Haythem Kiri, de l’équipe 14 de l’InnoJam de cette année sur le CeBIT, quelques heures après le signal de départ du défi, « nous allons présenter une plateforme d’aide en cas d’accident. » L’étudiant en ingénierie logicielle et systèmes d’information au Higher Institute of Computer Science de L’Ariana, à Tunis, travaille entre autres en collaboration avec des étudiants originaires de Grèce et d’Allemagne. Cependant, pour lui, il s’agit en fin de compte moins de gagner ou de transformer l’économie. « Develop myself » : c’est son slogan tout à fait personnel.

 

Autre information

Les prix de l’InnoJam de cette année sont remis le jeudi 17 mars à 16h30 dans le hall 11.

 

Image : le stand Smoothie de SAP sur le CeBIT 2016

Source : SAP NEWS

 

Tags: , ,

Leave a Reply