Soccer team in a huddle

Le digital au service d’un monde meilleur

20/10/16 par Marc Genevois 12

Un sujet sur lequel le  CEO de SAP, Bill McDermott, a l’ambition de catalyser toutes les énergies dans le contexte d’une économie européenne.

Le digital demeure une priorité stratégique, la valeur ajoutée qu’il génère déjà est sans conteste, dans tous les secteurs d’activités, une valeur qui sera décuplée dans les années à venir,  entendons ici l’emploi, au premier chef,  mais aussi le changement climatique, la compétitivité, la politique concurrentielle et le commerce.

Il devient temps d’examiner comment poursuivre les discussions à haut niveau, et selon la Commission, s’imposent aujourd’hui les partenariats entre les Etats membres et les principaux représentants de l’Industrie, grands acteurs, organisations et syndicats professionnels, universités… , pour développer des projets clés : une connectivité trans-frontalière – pour permettre, par exemple à l’Europe de devenir le leader des véhicules autonomes ; une infrastructure de recherche dédiée – European Cloud, High Performance Computing ; une économie de la donnée – parce qu’il est important d’en maintenir la libre circulation, nous devons réguler la propriété et l’accès aux  données, et dans ce cadre, la cybersécurité doit être mieux adressée ; un effort collectif pour réorienter les systèmes éducatifs, pour rendre disponibles les compétences IT requises, et ainsi éviter que la génération Y ne quitte notre terreau.

Oui, nous devons accélérer pour optimiser un Digital européen, et chez SAP, nous retenons deux priorités : encourager, tous ensemble, une base forte d’investissements, non seulement des investissements respectifs, mais aussi des co-investissements, pour une sociéte gigabit au service des deux générations à venir ; et nous harmoniser sur le périmètre, avec en tête la formation IT et la sécurité des données.

Cependant, des sujets complémentaires méritent tout autant notre attention , l’Industrie 4.0 en fait partie, un domaine pour lequel nous retenons :  la nécessité de concevoir très rapidement des standards numériques globaux pour certaines industries ; un cadre réglementaire harmonisé à l’échelle européenne ; la définition d’un marché ‘pertinent’ dans un contexte mondial pour ce que devrait être une politique concurrentielle ; et un écosytème de start-up encouragé.

L’Europe a perdu la bataille de l’Internet grand public, elle ne peut pas perdre celle de l’Internet industriel qui apportera des changements massifs sur l’ensemble des chaînes de valeur. Une étude estime en effet que le marché unique numérique pourrait apporter jusqu’à 250 milliards € en 2025.

Désormais, l’heure est aux objectifs, et nous devons supprimer toute  bureaucratie pour y parvenir. Il en va de la responsabilité de tous que de porter une vision positive de l’avenir.

Pour en savoir plus lire l’article “SAP Steps Up: Working with Government to Make the World a Better Place“.

Marc Genevois | Directeur Général SAP france  

marc-genevois

 

 

linkedin sap france
twitter sap france

Tags: ,

Leave a Reply