Soccer team in a huddle

Airbus DS Optronics passe à la vitesse S/4HANA pour son reporting, et plus encore.

18/11/16 par Jochen Scheuerer 29

Données éparses, consolidation complexe… les clôtures financières requièrent beaucoup de temps pour des tâches sans valeur ajoutée et un résultat peu satisfaisant. SAP S/4HANA a résolu cette situation, témoigne Jochen Scheuerer, DSI chez Airbus DS Optronics.

 

Filiale du leader industriel européen du secteur aéronautique et spatial civil et militaire, Airbus DS Optronics propose des appareils optoélectroniques pour les véhicules, les aéronefs et les satellites militaires, ainsi que des unités de suivi et d’observation. La société emploie près de 900 personnes : 80 à Wetzlar, 500 autres à Oberkochen en Allemagne, et plus de 300 à Pretoria (Afrique du Sud).

Pour orchestrer les opérations d’Airbus DS Optronics, la DSI est constituée de 15 personnes : 4 forment l’équipe SAP et 6 l’équipe informatique, tandis que 3 sont dédiées au support et 2 autres au On-Demand.

Améliorer la réactivité et la visibilité

Début 2015, l’entreprise souhaite résoudre un problème majeur lié au reporting remonté de son ERP sous SAP ECC 6.0 attaquant une base de données Oracle de 800 gigaoctets. « Nous ne disposions pas de reporting ad-hoc, et tout rapport nécessitait un effort manuel important pour un résultat peu flexible et sans visualisation interactive des données, » rapporte Jochen Scheuerer, directeur des technologies de l’information chez Airbus DS Optronics. « Il fallait assembler les données provenant de multiples sources : des rapports BW embarqués, des rapports ABAP, des tableurs Excel… Tout cela monopolisait beaucoup de temps et de ressources. » Un problème d’autant plus critique à résoudre qu’il se produisait à chaque clôture mensuelle et annuelle. De plus, de nombreux rapports n’étaient pas disponibles avant une échéance de plusieurs jours, alors que la réactivité est indispensable à la gestion financière de la société. La DSI s’intéresse donc fortement au temps réel.

 

Simplifier l’informatique pour offrir le temps réel

Au vu des solutions et technologies disponibles, la société affiche des objectifs ambitieux : un reporting en temps réel sur les chiffres clés à tout moment, une clôture mensuelle disponible dès novembre 2015 et une clôture annuelle en 4 jours. Pour y parvenir, la DSI doit migrer vers S/4HANA Finance, et remplacer les rapports intégrés BW par la technologie S4 HANA Finance via SAP BusinessObjects Analysis for Microsoft Office. « Cependant, nous ne tolérions aucune interruption de la production pendant la migration, et souhaitions la génération en temps réel avec données de production pour les clôtures, ainsi qu’un accompagnement SAP pour la gestion du projet, » souligne Jochen Scheuerer.

5 mois pour satisfaire utilisateurs et informaticiens

La migration vers SAP S/4HANA Finance et la conversion des données pour SAP HANA en Unicode ont nécessité 4 migrations, réalisées en une seule étape. Bien entendu, le reporting en temps réel a été réalisé sans recours à BW, directement sur SAP HANA via SAP BusinessObjects Analysis for Microsoft Office. « Cette implémentation a été réalisée dans les temps, en 5 mois à peine. Nos utilisateurs n’ont eu à subir aucune interruption de la production, et les budgets alloués ont été respectés ! » assure le DSI.

« Pour la migration d’Oracle vers SAP HANA, nous avons eu recours à une sandbox pour copier les données avant transfert, » détaille Jochen Scheuerer. « Une migration réalisée sans accroc : le plus beau dimanche de toute ma carrière ! »

La plateforme bat au rythme de la base de données SAP HANA qui ne pesait plus que 175 gigaoctets dès l’installation ! Un socle sur lequel s’exécutent à la fois SAP ECC 6.0 (EHP 7) et SAP S/4HANA Finance. Outre la possibilité de clôturer régulièrement selon le cahier des charges initial, Airbus DS Optronics peut désormais suivre ses indicateurs analytiques en temps réel via SAP BusinessObjects Analysis for Microsoft Office.

Pour réussir un  tel projet, Jochen Scheuerer tire plusieurs recommandations de son expérience : « L’ERP était déjà à jour (avec le package EHP 7), condition indispensable en préparation amont. De plus, l’implication des métiers est primordiale pour réaliser des tests interactifs, surtout lors des migrations. Attention à ne pas négliger la surcharge pour les équipes qui doivent continuer à maintenir la solution en production. Enfin, une coordination très régulière s’avère indispensable. Nous avons commencé par des points hebdomadaires qui se sont très vite organisés plusieurs fois par jour. Et si c’était à refaire dans les mêmes conditions, je signerais tout de suite !»

 

Pour en savoir plus sur SAP S/4HANA, S/4HANA Finance et SAP BusinessObjects Analysis for Microsoft Office :

http://go.sap.com/france/product/enterprise-management/s4hana-erp.html

http://go.sap.com/france/solution/lob/finance/s4hana-finance-erp.html

http://go.sap.com/france/product/analytics/data-analysis-microsoft-bi.html

 

Leave a Reply