Soccer team in a huddle

Migrer vers SAP S/4 HANA : une nouvelle méthode alliant sécurité et innovation

26/10/17 par Francis Pondard, directeur des ventes services de SAP France, membre du comité exécutif 231

Reprendre le patrimoine existant sans pour autant alourdir SAP S/4HANA. C’est l’équilibre que vise une nouvelle méthodologie de migration vers la dernière génération d’ERP de SAP. Un scénario destiné à la base installée, explique Francis Pondard, directeur des ventes services de SAP France, membre du comité exécutif

« S/4HANA est la colonne vertébrale technologique que SAP propose à ses clients pour qu’ils mènent à bien leur transformation digitale. Tarder à migrer, c’est courir le risque de passer à côté de cette mutation de l’économie. Or, si SAP S/4HANA est aujourd’hui la solution préférentielle des entreprises se lançant dans de nouveaux déploiements, une partie de la base installée n’a pas engagé de projet de conversion vers notre dernière génération d’ERP. Mettant notamment en avant sa volonté de mieux valoriser le patrimoine qu’ils se sont constitué sur SAP au fil des ans.

Jusqu’à présent, une des méthodologies de migration que nous proposions, permettant de convertir un système ECC en S/4 ou de consolider de plusieurs ECC vers un unique environnement S/4, assurait cette reprise de l’existant. Mais elle se traduisait par un alourdissement de l’environnement S/4, contraint d’embarquer des masses de données cumulées, des inconsistances et les développements spécifiques. Autrement dit, cette forme de conversion ne permet pas de revenir au standard et d’accéder pleinement aux bénéfices de la stratégie S/4.

Reprise du patrimoine et innovation

C’est pourquoi les équipes de SAP France se sont attachées à développer une nouvelle méthodologie, appelée ‘Innovative Scenario’. Celle-ci prend pour point de départ le choix des meilleurs systèmes en place chez le client, fonction par fonction. Et ce, quelle que soit la version de l’ERP SAP concernée ! Sur cette base, on va créer une copie vidée de toute donnée de ces systèmes – ce qu’on appelle une ‘container copy’ -, qui embarque le paramétrage et le code spécifique. C’est cette ou ces coquilles vidées de toute donnée, afin de faciliter les modifications de processus, qu’on va convertir en S/4. Comme dans le scénario de conversion standard, cette étape de migration impose un travail de fond inévitable sur la gestion des incohérences, avec une liste de simplifications renfermant tous les éléments et paramétrages à modifier afin de mener à bien l’opération. Puis, comme l’objectif ne consiste pas à reproduire dans S/4 les environnements existants, on va ensuite se concentrer sur les 20 à 30 % de processus clefs à modifier pour améliorer le fonctionnement de l’entreprise. Cette méthodologie permet de bâtir un système reprenant le patrimoine de l’entreprise tout en y injectant de l’innovation sur les processus clefs.

Et ce n’est que dans un second temps qu’on effectue la migration des données depuis le système source. Cette injection va s’appuyer sur un ETL intelligent, appelé ADM (Advanced Data Migration). Et comme le système cible est déjà défini, un paramétrage de cet outil permet de ne sélectionner que les données utiles. On s’affranchit ainsi des inconvénients qu’amènent le scénario de conversion, qui imposent de rapatrier dans le nouvel ERP toutes les lourdeurs accumulées au fil des versions. L’approche facilite également les tests, la segmentation des processus permettant de réaliser des tests très granulaires.

Entre 6 et 9 mois selon les cas

Au final, la méthodologie Innovative Scenario débouche sur des projets très doux, sécurisants – un retour-arrière est possible sur tous les processus – et relativement rapides. Compter environ 2 semaines pour l’analyse des systèmes en place, 3 semaines pour la création des ‘container copies’ et 3 semaines encore pour la création de l’environnement SAP S/4HANA. Ensuite commence le travail sur la liste de modifications et l’analyse d’écart, une phase dont la durée peut varier de 2 à 6 mois. En parallèle pour partie, l’entreprise peut entamer l’import de données avec ADM, qui peut durer jusqu’à 6 mois. Au total, la migration vers un SAP S/4HANA optimisé et prêt à accueillir des innovations prendra entre 6 et 9 mois selon les cas.

Cette nouvelle méthodologie dérive d’une approche déjà employée pour les migrations de bases de données vers HANA. C’est avec elle qu’avaient été effectués certains projets massifs en la matière, comme ceux de Décathlon ou de Heineken. Mais l’approche a été largement remodelée pour S/4 et associe des composantes jusqu’alors dispersées. Innovative Scenario, défini par les équipes de SAP France et accepté par le siège du groupe, en Allemagne, doit accélérer l’adoption de la nouvelle génération d’ERP et sécuriser les projets. La démarche, à laquelle nos partenaires peuvent s’intégrer sur des phases comme la migration de données ou le traitement de la liste de simplifications, rassure les entreprises, qui y voient une façon de préserver leurs investissements passés sans renoncer à améliorer leurs processus. »

Tags: , , ,

Leave a Reply