Soccer team in a huddle

SAP s’engage à devenir neutre en émissions de CO2 d’ici à 2025

09/11/17 par La rédaction 58

 

  • A l’occasion de la COP 23, SAP réaffirme son engagement auprès des Nations Unies dans la lutte contre le réchauffement climatique – l’un des 17 objectifs de développement durable définis par l’ONU pour transformer l’économie, la société et l’environnement dans le monde. Selon l’ONU, les changements climatiques perturbent les systèmes économiques mondiaux, portent préjudice à l’Homme, coûtent cher et affectent davantage les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. S’attaquer à ce défi mondial est autant une obligation qu’une opportunité pour les entreprises.

  • Illustration forte de son implication dans ce domaine, SAP a récemment été désignée comme société de logiciels n°1 à l’indice Dow Jones Sustainability Index 2016, obtenant les meilleurs scores pour sa stratégie de développement durable avec 96% (+14 pp par rapport à 2015). Ce classement confirme l’objectif ambitieux de SAP de réduire ses émissions de dioxyde de carbone aux niveaux de 2000 d’ici à 2020, et de les rendre neutres d’ici à 2025. Il met également à l’honneur les programmes mis en place par SAP pour réduire ces émissions en englobant des initiatives d’efficacité énergétique telles que le codage efficace ou encore le passage de SAP à 100% d’énergie renouvelable. En achetant des certificats d’électricité 100% renouvelables pour ses installations et centres de données, SAP a créé un « nuage vert » qui profite à ses clients.

  • Afin d’atteindre son objectif d’une empreinte carbone neutre, SAP poursuit ses initiatives et ses programmes mondiaux, structurés autour de l’approche « éviter, réduire, compenser », pour stimuler l’efficacité et l’innovation, et réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’objectif zéro carbone passe donc concrètement par des mesures quotidiennes qui empêcheront la création de gaz à effet de serre telles que :

 

  • L’utilisation de la communication virtuelle, par exemple la vidéoconférence  au lieu de voyager en avion / voiture (approche « éviter »),
  • La construction de bâtiments responsables, le covoiturage, la mobilité « verte » et l’équipement en véhicules propres… (approche « réduire »),
  • L’extension des modèles de rémunération existants qui se sont révélés efficaces, tels que le modèle interne de tarification du carbone pour les trains et les voyages aériens sans CO₂. Un autre exemple est la mise en place de cartes de carburant neutres en carbone pour les voitures d’entreprise (approche « compenser »).

 

SAP s’engage à devenir neutre en émissions de CO2 d’ici à 2025

 

  • Une partie de la stratégie neutre en carbone de SAP se reflète également au travers des projets de protection du climat comme le Livelihoods Fund. Ce programme novateur, dans lequel SAP investit 3 millions d’euros, concerne des projets de reboisement et de protection du climat en Afrique, en Asie et en Amérique latine. « Nous avons eu des expériences positives avec cette forme innovante de compensation des émissions de dioxyde de carbone. Les fonds financent des projets complètement nouveaux qui profitent non seulement à l’environnement, mais aussi aux personnes en favorisant le développement durable des communautés rurales », précise Daniel Schmid, Chief Sustainability Officer, SAP.

 

  • Les innovations technologiques peuvent faire la différence

La contribution des technologies est déterminante en faveur de l’action climatique. Selon #SMARTer2030, l’étude menée par la Global e-Sustainability Initiative (GeSI) et Accenture Strategy, il est possible de maintenir pendant les 15 prochaines années les émissions mondiales de carbone au niveau de 2015 en numérisant les processus métier et en appliquant des données aux décisions concernant l’utilisation des ressources. Les solutions telles que la vidéoconférence et la gestion des bâtiments intelligents, que SAP met en pratique, pourraient réduire de 19% les émissions mondiales de gaz à effet de serre prévues pour 2030. Cela représente une réalisation d’économies d’énergie et de carburant à hauteur de 25 milliards de barils de pétrole. L’utilisation de ces solutions pourra également conduire à la réduction de 12,1 gigatonne de dioxyde de carbone (GtCO2e) de gaz à effet de serre. Cela équivaut à près de 10 fois les émissions du secteur des nouvelles technologies au cours de la même période.

 

  • SAP et les objectifs de développement durable de l’ONU d’ici à 2030

En septembre 2015, SAP a mobilisé des ressources et des collaborateurs supplémentaires à travers le monde afin d’aider le gouvernement et les citoyens à atteindre ces 17 objectifs globaux urgents. D’autre part, SAP est un membre fondateur d’IMPACT 2030 et du Global Partnership for Sustainable Development Data et a publié un livre interactif et une application iPad, ainsi que des cours en ligne gratuits intitulés « Sustainability through Digital Transformation » pour sensibiliser l’opinion et inciter les individus à agir.

 

  • Selon une étude qui avait été publiée juste après la COP21 et l’Accord de Paris, SAP estime que les technologies pourraient aider à économiser des émissions de carbone de 7,6 Gt d’ici 2030 dans les grandes industries, comme les services publics, l’agriculture ou les transports. C’est un total de 63% du total de 12,1 Gt identifié dans l’étude #SMARTer2030 qui pourrait être retiré – un potentiel supplémentaire pour SAP de soutenir ses clients dans leur action en faveur du climat.
  • En France, SAP vient tout juste d’annoncer en octobre 2017 avoir mis en place les conditions pour s’équiper d’une flotte automobile composée de plus de 500 véhicules hybrides et électriques d’ici 2020, témoignant ainsi de sa volonté de s’éloigner des énergies qui génèrent des gaz à effet de serre. Certifiée Iso 14001(norme concernant le management environnemental), SAP France s’est fixé pour objectif de posséder une flotte de véhicules de fonction qui soit à minima 20% électrique et 80% hybride. Rien que sur l’année 2017, l’objectif est de réduire les émissions de CO2 de sa flotte de 5%.
  • « Nous mettons tout en œuvre pour que nos 365 000 clients puissent eux aussi agir de manière positive dans le monde. Ainsi, nous les aidons à réduire leur empreinte carbone globale en favorisant la transformation des processus de gestion grâce à des avancées comme les réseaux intelligents et l’Internet des Objets. Nous accompagnons également nos clients dans la création de nouveaux modèles économiques plus respectueux des ressources et des personnes, telles que l’économie de la fonctionnalité et l’économie circulaire », déclare Arnaud Merlet, Directeur des Opérations de SAP France.

Tags: , , , ,

Leave a Reply