La transformation des emplois par la formation

Réaction de Marc Genevois, Directeur Général de SAP France, suite à l’annonce de la réforme de la formation professionnelle

L’essor de technologies telles que l’Intelligence Artificielle sont parfois perçues comme une menace pour l’emploi. Mais, si le cabinet Gartner estime qu’elle va détruire 1,8 millions d’emplois, elle devrait en créer 2,3 millions d’autres ! Et cette question se pose pour d’autres technologies telles que le machine learning, le cloud ou encore la blockchain, amenées à réinventer la façon d’innover et de travailler dans un très grand nombre de secteurs d’activité.

L’enjeu pour une économie comme celle de la France, et donc pour ses entreprises, est dès lors d’accompagner les salariés dans la transformation de leur savoir-faire, qui suppose une formation tout au long de la vie. C’est en ce sens que le Président Emmanuel Macron a fait de la réforme de la formation professionnelle une priorité pour l’emploi en France. Cette réforme est centrale pour développer l’attractivité et les capacités d’innovation des entreprises Françaises.

Pour des entreprises comme SAP, engagée à investir 2 milliards d’euros dans l’innovation en France ces cinq prochaines années, la transformation des emplois par la formation, initiale ou en cours de carrière, est une condition de la réussite de la politique d’innovation censée redonner du souffle à l’économie et à l’emploi en France. Cela pose ensuite la question des acteurs : entre la formation initiale, l’apprentissage, les instituts de formation continue et les politiques de formation internes aux entreprises, chacun doit prendre sa responsabilité dans cette transformation des savoir-faire.