Le secteur des transports est-il prêt pour la transformation numérique ?

Certes, le secteur des transports utilise le numérique depuis déjà bien longtemps. Depuis près de 20 ans, par exemple, les entreprises ferroviaires peuvent suivre les différents wagons le long des voies, grâce aux systèmes d’identification automatique des équipements. Dès la fin des années 90, Qualcomm a introduit de son côté le suivi de flotte par GPS. Les entreprises du secteur utilisent la messagerie électronique depuis des décennies. Mais alors, en quoi la situation est-elle différente aujourd’hui et pourquoi le développement récent des technologies numériques a-t-il un impact si profond sur le secteur des transports ?

Le secteur connaît de profondes transformations : émergence de multiples technologies de transformation, attentes croissantes de la part des clients et afflux d’investissements. Auparavant, le secteur se contentait de fournir aux transporteurs des services économiques et fiables, en se basant sur des définitions et mesures claires, concernant les produits et les performances. Les initiatives en matière d’innovation ou d’investissements technologiques restaient limitées et le secteur était jusque-là plutôt stable (même lorsque les acteurs changeaient, la manière de travailler dans le secteur évoluait rarement).

Certes, les choses ont commencé à changer d’une certaine manière en 2005, avec la mise en œuvre de la technologie RFID par Walmart, ou encore, avec le lancement du programme Amazon Prime par Amazon. Mais, avec le développement des technologies liées aux capteurs, les attentes en termes de livraison ont progressivement évolué, et dès 2017, les capteurs intégrés et les livraisons en 2 jours sont devenus, pour ainsi dire, la norme.

Avec l’émergence des produits et actifs intelligents, mais aussi des objets toujours connectés, nous avons maintenant accès à des volumes colossaux d’informations. Cette évolution, ainsi que les progrès accomplis en matière de connectivité, de Big Data, d’outils d’analyse et de technologies cloud, nous permettent aujourd’hui de faire converger les technologies (opérations et informations), de rendre les machines plus intelligentes et d’entraîner une véritable transformation numérique, de bout en bout. Ainsi, les entreprises sont maintenant en mesure d’extraire la valeur des données dont elles disposent et d’agir au mieux, grâce à une visibilité accrue.

Et tout ceci a conduit à l’étape suivante, essentielle : l’investissement.

Les clients exigent aujourd’hui un niveau de service supérieur de la part de leurs fournisseurs de transports. Alors, de profondes transformations interviennent grâce aux investissements consentis. Les entreprises du secteur comprennent en effet aujourd’hui qu’elles n’ont plus le choix et qu’elles doivent évoluer. Les exemples ne manquent pas :

  • XPO multiplie les acquisitions depuis 2013 et constitue aujourd’hui l’une des 10 plus grandes entreprises logistiques au monde, avec une offre pour tous les modes de transport
  • UPS a fait l’acquisition de Coyote Logistics (courtier, sans actifs, axé sur la technologie)
  • Les grandes surfaces quant à elles ont investi dans le domaine de la livraison. Target a racheté Grand Junction. Walmart a racheté Parcel.
  • Uber Freight a vu le jour, sous l’impulsion d’une équipe de courtiers expérimentés. Cette équipe a compris que la gestion de la capacité de fret pouvait être optimisée grâce à la technologie.
  • Les entreprises ferroviaires proposent maintenant à leurs clients un vaste éventail de services de transport très complets et optimisent ainsi mieux l’étendue de leurs réseaux.

L’innovation amène le changement

L’innovation permet également de réinventer l’économie des transports. Par exemple, dans son article de 2017 sur les tendances des transports commerciaux, PwC indique qu’il sera bientôt possible d’intégrer les données camions aux données logistiques, tout au long de la chaîne logistique. Les progrès en matière de télématique permettront aux entreprises de transport, grâce aux outils d’analyse basés sur le cloud, de suivre et de vérifier de multiples caractéristiques : emplacement des camions, santé et niveau de fatigue des chauffeurs, température et pression du fret… PwC prévoit également que la télématique facilitera les correspondances automatiques de frets. Les remorques, grâce aux capteurs, pourront déterminer la place et la masse disponibles, la route et l’heure d’arrivée prévue, puis envoyer ces informations à des logiciels, capables de générer les scénarios les plus efficaces et les plus économiques pour déplacer les chargements. Preuve, s’il en fallait, que l’innovation est réellement source d’opportunités multiples et que le secteur doit s’y préparer.

Le numérique comme moteur de l’innovation

Comment le secteur des transports doit-il se préparer ? D’abord il faut se fixer des objectifs axés sur la valeur tant en matière de stratégie d’entreprise que d’état d’esprit. Ensuite, il est essentiel d’adopter la bonne approche : s’appuyer sur une plate-forme technologique intégrée, pour toutes les fonctions de l’entreprise (expérience client, gestion des actifs et du personnel, opérations, facturation et finance). En d’autres termes, pour réaliser leurs objectifs, les entreprises doivent adopter les technologies les plus récentes, pour réinventer leurs processus et modèles de gestion.

Les entreprises mettront toutes les chances de leur côté, en optant pour la bonne plate-forme numérique. Certains, dans le secteur, commencent déjà à utiliser la technologie pour créer de nouveaux modèles de gestion et accroître leur efficacité, en recourant par exemple aux capteurs intégrés, à l’impression 3D, aux drones, aux véhicules autonomes ou encore à la blockchain.

Par exemple, UPS propose aujourd’hui des services de CAO et de numérisation 3D sur plus de 50 sites du groupe. De même, Covenant Transport utilise les données de performance des chauffeurs, obtenues à partir de capteurs, pour mieux les fidéliser et assurer leur sécurité.

Quoi qu’il en soit, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour respecter les 7 critères essentiels de la logistique d’entreprise : livrer le bon produit, dans la bonne quantité, au bon client, dans les bonnes conditions, au bon endroit, au bon moment et au bon prix.

En savoir plus

Téléchargez maintenant notre livre blanc « Accélérer la transformation numérique dans le secteur des transports » pour en savoir encore plus sur l’importance de l’innovation et de la numérisation dans ce secteur dynamique. Et découvrez comment SAP Leonardo peut permettre à votre entreprise de réussir sa transition vers le numérique.