Les retailers découvrent que le machine learning vend plus d’articles de mode

Grâce aux réseaux sociaux, tout le monde, des écoliers aux fashionistas, peut voir ce que portent les célébrités et autres faiseurs d’opinions, incitant les détaillants à suivre des tendances en perpétuelle évolution.

Signal machine learning permettant aux boutiques de mode de savoir immédiatement quels sont les couleurs et les styles qui se vendent le plus pendant les pics de demande et avant qu’il ne soit trop tard pour les avoir en magasin. Pendant notre entretien vidéo en ligne, Hannah Vogt, Knowledge Management de la SAP Leonardo Machine Learning Foundation de SAP, m’en a montré un exemple lors du salon SAP TechEd Barcelona.

« Des fonctions machine learning avancées permettent à l’ordinateur d’interpréter ce que recherche un gérant de boutique. Il rassemble alors instantanément toutes les informations disponibles dans les systèmes ERP de la société d’une manière qui serait impossible pour des humains », a déclaré Vogt. « Le gérant n’a pas besoin d’utiliser des codes de transaction ni un langage informatique quelconque pour obtenir les données dont il a besoin. »

« Le machine learning aide les détaillants à disposer des articles de mode dans leur magasin lorsque la demande culmine. »

 

Commercialisation plus rapide

Grâce au machine learning, quelques secondes suffisent pour savoir quelles sont les couleurs à la mode à Paris susceptibles de traverser l’océan jusqu’aux États-Unis pour devancer les attentes de consommateurs de plus en plus inconstants et exigeants.

« Les gérants peuvent ainsi réagir plus rapidement à l’évolution des tendances. La production s’adapte au stock des boutiques, lesquelles sont davantage au diapason avec la mode, à la minute près », ajoute Vogt. « Il n’y a pas de temps à perdre sur le marché actuel, et vous devez être plus rapide que la concurrence pour survivre. »

L’intelligence au service des acheteurs

Les analystes de Forrester Research prédisent que des agents intelligents influenceront 10 % des décisions d’achat rien que cette année. Il est certain que ce chiffre est appelé à augmenter au fil du temps. Les machines devenant de plus en plus intelligentes, elles collectent de plus en plus d’informations sur ce que le marché aime ou pas, à partir de tout ce que portent les faiseurs d’opinions et de ce qui part le plus n’importe où. Les détaillants qui sauront exploiter ces informations plus vite que leurs concurrents sont assurés de dominer le marché. Dans le monde frénétique de la mode, une chose est certaine : le machine learning est là pour rester.

Ce blog a été initialement publié le 09/01/2018 sur news.sap.com