Top 10 IT Trends, 2e partie : virtualisation, outils d’analyse, IA et gouvernance des données

2e partie de la série « 2018 Top IT Trends« 

Dans mon premier blog de cette série, j’ai annoncé que l’adoption de l’Internet des objets (IoT) serait la tendance technologique numéro un de 2018. Cependant, d’autres développements importants suivent de très près.

Les conteneurs permettent de passer au niveau de virtualisation suivant. La virtualisation basée sur les conteneurs est la nouvelle technologie de virtualisation appelée à connaître un succès croissant en 2018. Considérés comme une nouvelle génération de machines virtuelles (VM) se substituant à un terminal complet, système d’exploitation inclus, les conteneurs comprennent seulement l’application et toutes les dépendances dont elle a besoin.

Les conteneurs sont légers, en ce sens qu’ils ne nécessitent pas un OS dédié chacun, ce qui contribue à réduire les coûts. Leur configuration ouverte implique également qu’ils peuvent s’exécuter sur de nombreuses plateformes. Ils permettent aux applications de s’exécuter isolément les unes des autres, d’où une sécurité renforcée. Il est possible d’écrire des applications monolithiques en tant que microservices et de les exécuter dans des conteneurs pour plus d’agilité, d’évolutivité et de fiabilité. Actuellement, les entreprises migrent et développent de nouvelles applications comprenant des conteneurs, afin d’être compétitives sur le marché d’aujourd’hui, qui est défini par l’agilité et l’efficacité.

Les outils d’analyse et l’intelligence artificielle assureront un retour sur investissement tangible. 2018 sera marquée par la propagation des outils d’analyse et de l’intelligence artificielle (IA), car les entreprises constateront qu’elles enregistrent un réel retour sur investissement. Selon IDC, la croissance du chiffre d’affaires provenant des produits basés sur l’information avait doublé le reste du portefeuille de produits et de services d’un tiers des 500 premières sociétés du classement de la revue Fortune à la fin 2017.

L’AI s’est banalisée avec des produits grand public tels qu’Amazon Alexa et Apple Siri. Chez Hitachi, nous sommes quant à nous convaincus que c’est la collaboration entre l’IA et les humains qui apportera de réels bénéfices à la société. Au moyen d’outils tels que Pentaho Data Integration, notre but est de démocratiser l’ingénierie des données et le processus de la science des données pour rendre l’intelligence machine – combinaison de machine learning et d’IA – plus accessible à un plus large éventail de développeurs et d’ingénieurs. Des outils tels que Pentaho avec R et la connectivité Python sont les premiers pas dans cette direction.

La gouvernance des données 2.0 sera au premier plan et au cœur des préoccupations. 2018 sera marquée par de nouveaux enjeux en matière de gouvernance des données, et les entreprises devront mettre en œuvre de nouveaux cadres. Le principal enjeu sera lié au RGPD (Règlement général sur la protection des données), qui donnera aux résidents de l’UE plus de contrôle sur leurs données personnelles. Cette réglementation entraînera une hausse des coûts et des risques liés à la collecte et au stockage des données personnelles. Les violations du RGPD pourront être passibles d’amendes allant jusqu’à 21,75 millions USD au total, soit 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial de l’exercice financier précédent.

La gouvernance des données précédente reposait sur le traitement des données et des métadonnées. La nouvelle doit tenir compte du contexte des données. Si un utilisateur invoque son droit à l’oubli, la société doit être en mesure de trouver les données correspondantes, de les effacer et de prouver que cette opération a été effectuée. La notification obligatoire de violation du RGPD sous 72 heures implique également que les entreprises n’ont que très peu de temps pour réagir. Cela peut être impossible si les données sont disséminées dans différents silos applicatifs et qu’il n’est pas possible de retrouver celles qui sont stockées sur des terminaux mobiles ou dans le Cloud. En 2018, il sera donc impératif d’actualiser les cadres de gouvernance des données pour inclure les outils d’intelligence de contenu.

Le troisième blog de cette série traitera du stockage intelligent des objets en vue d’améliorer l’accès aux données et d’étendre l’adoption des outils d’analyse vidéo. Il traitera également de l’acceptation de la technologie blockchain pour les réductions de coûts et l’accélération des processus de gestion potentielles qu’elle représente.

 

Article publié initialement sur Digitalist le 21 février 2018.