Comment le recrutement prescriptif renforce-t-il la probabilité de trouver le bon candidat ?

Beaucoup se plaisent à comparer le processus de recrutement au processus de l’engagement amoureux. La relation commence via une connaissance commune ou bien par un simple salut, puis elle évolue peu à peu, au fil des cafés, appels, SMS, e-mails et entrevues. Et puis, c’est inéluctable, des jours, voire des semaines peuvent passer, avant que le recruteur ne rappelle.

Environ 60 % d’entre nous ont déjà vécu ce genre d’expériences, selon l’enquête Future Workplace & CareerArc, menée par Workplace Trends. Nous attendons alors chez nous, nous demandant ce qui a pu mal se passer et en quoi nous aurions pu être meilleurs. Mais, en vérité, c’est le processus de recrutement même qui a échoué, pas la manière dont nous nous sommes présentés.

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, actif 24 h/24 et 7 j/7, la notion de temps est cruciale lorsqu’il s’agit de recruter de nouveaux talents. En fait, le rapport de recherche sur l’expérience des candidats en Amérique du Nord de TalentBoard a révélé que 49 % des candidats, reçus en entretien pour un emploi, avaient attendu une semaine à l’issue de leur dernier entretien avant de recevoir une offre. Malheureusement pour les recruteurs, souvent freinés par la complexité de devoir travailler avec plusieurs équipes et via une multitude de canaux et solutions, cette période de silence peut s’avérer fort préjudiciable et leur faire perdre les meilleurs talents.

L’importance des meilleures pratiques éprouvées pour embaucher les meilleurs talents

Très rares sont les personnes capables d’attendre des jours, voire des semaines, sans nouvelles avant de savoir si on leur offre un emploi et sans avoir aucune idée du délai d’attente prévu. Parfois, une autre entreprise qui était à l’affût, le plus souvent un concurrent, en profite pour embaucher le talent. Ou bien, c’est l’employeur du candidat qui profite de ce laps de temps pour convaincre le candidat de rester, en lui présentant de nouvelles options.

Une expérience récente m’a rappelé à quel point un remarquable processus de recrutement peut véritablement faire la différence. Je venais de passer des entretiens pour deux entreprises distinctes, sur une même période. J’avais consacré plus d’une semaine à échanger avec les deux entreprises et à rencontrer leurs dirigeants. À la fin du processus, j’avais reçu un appel téléphonique, me disant qu’une offre me serait communiquée sous peu. Quelques jours plus tard, j’avais effectivement reçu une offre. Mais je ne l’avais pas acceptée immédiatement, car je souhaitais savoir ce que l’autre entreprise serait prête à me proposer. Pendant quelques jours, j’avais attendu cette deuxième offre, avec une impatience grandissante. Malgré un suivi de ma part, une semaine s’était écoulée et je n’avais toujours aucune nouvelle. Je commençais alors à sérieusement douter de l’intérêt que cette entreprise pouvait porter à ma candidature. J’acceptai finalement la première offre et ce, bien sûr, pour une multitude de raisons, mais, clairement, le respect mutuel entre le responsable du recrutement, moi-même et le recruteur avait été déterminant. Je finis par recevoir la deuxième offre, un jour après avoir accepté la première. La seconde entreprise fut clairement mécontente de constater que j’avais déjà accepté une autre offre, mais, sérieusement, que pouvaient-ils espérer avec une si piètre communication et un manque de respect si flagrant pour le temps et les efforts de leur candidat ?

Tous les jours, des candidats et des entreprises sont confrontés à cette situation, mais ce n’est pas une fatalité. Avec les bons outils, l’entreprise, en tant qu’employeur, peut proposer une expérience très attractive et offrir une excellente visibilité, ce qui permettra de conserver tout l’intérêt des candidats et les empêchera d’être tentés par des offres concurrentes. Cela peut représenter un défi pour le service RH, mais c’est possible avec la mise en œuvre des meilleures pratiques du secteur ou de ce que nous appelons une « Model Company » (entreprise modèle).

Pourquoi vos recruteurs doivent agir selon les principes d’une Model Company ?

D’abord, je suis convaincu que la transformation d’une entreprise est bien plus une affaire de processus (à 90 % selon moi) que de produits (10 %). Les services SAP Model Company sont un ensemble de solutions de référence complètes, configurées rapidement, fruits d’une recherche approfondie et capables de répondre rapidement aux exigences spécifiques de l’expérience associée aux recrutements. Les applications les plus récentes et les meilleures pratiques validées proposées permettent de transformer tous les aspects du processus, d’un point de vue recruteur et candidat. De plus, l’approche permet d’éliminer les complexités administratives et de garantir une adoption efficace des nouvelles technologies, tout en mettant à profit de nouvelles règles de gestion, pour des postes pourvus plus rapidement et des embauches moins coûteuses.

Les services SAP Model Company, actualisés, stratégiques et à haute valeur ajoutée, offrent des capacités incomparables dans quatre domaines essentiels du processus de recrutement :

  • La demande de recrutement : les meilleures pratiques et règles de gestion prescrites permettent de raccourcir les délais d’embauche (passant de plusieurs semaines à un jour ou deux). Au fil du temps, des milliers d’heures de recrutement peuvent ainsi être épargnées et la productivité s’en trouve naturellement considérablement accrue. Avec un processus de demande de recrutement rationalisé, les recruteurs peuvent créer une demande d’emploi et commencer à la diffuser rapidement à travers les différents canaux, dans les formats les plus appropriés. Ainsi, les recruteurs peuvent se consacrer à des tâches plus productives et davantage se concentrer sur leur relation avec les candidats, en éliminant les tâches qui n’apportent que peu au résultat final et qui ne sont requises par aucune réglementation.
  • L’expérience des candidats : lorsque l’on postule pour un emploi, on souhaite disposer d’un moyen simple et rapide de connaître les postes ouverts, de comprendre pourquoi les collaborateurs se plaisent dans l’entreprise, de savoir comment postuler ou encore si sa candidature est étudiée. La capacité de répondre à ce type de besoins avec des modèles et processus prédéfinis offre aux recruteurs un sérieux avantage concurrentiel vis-à-vis d’entreprises proposant une expérience de qualité moindre aux candidats. Avec une gestion plus simple des contenus du poste et des pratiques de présélection efficaces, le taux d’abandon des candidatures chute et la satisfaction globale des candidats croît.
  • La sélection des candidats : pour chaque demande de recrutement, les recruteurs peuvent passer des heures à revoir les candidatures. Des processus de sélection et d’évaluation, à l’efficacité prouvée, permettent de réduire l’étendue de la tâche. Ils sont suivis de processus optimisés, tant pour les entretiens (basés sur des données) que pour les approbations d’offres. Concernant la sélection des candidats, l’un des domaines les plus prometteurs, et pourtant encore inexploité, concerne la capacité à générer une liste de candidats recommandés via du Machine Learning et des outils d’analyse prédictive. Globalement, ces meilleures pratiques permettent au responsable du recrutement de rester impliqué tout au long du processus, sans se limiter à l’entretien, et de jouer un rôle plus important en tant que partenaire pour recruter le candidat et s’assurer de sa réussite dans l’entreprise.
  • De l’offre à l’intégration du nouveau collaborateur : après ces efforts considérables (en temps, en argent et en partages d’informations multiples) pour recruter la personne adéquate pour le poste, il est essentiel de permettre une transition fluide du statut de « candidat » au statut de « nouvel embauché ». Bien trop souvent, le manque d’engagement et d’alignement entre le responsable des recrutements et le nouvel embauché conduit à un départ anticipé. Lorsque l’intégration des nouveaux embauchés fait partie intégrante du processus de recrutement, l’expérience du candidat peut renforcer son engagement en tant que collaborateur, notamment grâce à des responsables du recrutement capables d’interagir en permanence avec les membres de leur équipe.

Il est temps d’être plus courtois dans les processus de recrutement

In fine, les entreprises qui ne montreront pas un certain intérêt pour leurs candidats passeront à côté des meilleurs talents disponibles. Pour les recruteurs, les responsables du recrutement et les candidats, les services SAP Model Company peuvent rapidement garantir une acquisition plus efficace des talents, en rationalisant chaque étape du processus, pour réduire les délais d’embauche et offrir une transparence totale à l’ensemble des parties. Grâce à cette approche, les recruteurs ne se contenteront plus de trouver et de sélectionner des candidats, pour ensuite nouer des relations avec eux. Ils seront également les premiers à permettre de renforcer l’engagement des collaborateurs.

Article posté pour la première fois le sur 21/02/2018 news.sap.com