Le géant du meuble IKEA veut assurer une vie meilleure au plus grand nombre grâce au recyclage

La plupart des gens voient les bouteilles en plastique usagées comme un déchet. Mais chez IKEA, elles sont synonymes de ressource. La marque IKEA a établi un ensemble de règles qui dictent sa conduite et ses activités, et parmi elles : ne pas gaspiller de ressources.

 

Chaque année, près de 100 milliards de bouteilles en plastique sont utilisées dans le monde entier, mais seulement 30 % sont recyclées, tandis que le reste échoue dans des décharges ou pollue les océans. Le géant de l’ameublement s’est engagé à prouver que le plastique recyclé peut être utilisé dans la production à large échelle de biens d’équipement. Entre autres exemples figure une nouvelle ligne de façades de cuisine fabriquée à partir de plastique et de bois industriel récupéré. Cette ligne de produits ne se contente pas d’être belle et résistante, elle est également durable.

Grâce à ses autres règles, telles que « Penser différemment » ou « Assumer sa responsabilité », IKEA démontre au monde entier comment une économie circulaire peut fonctionner à grande échelle dans chaque aspect de ses activités.

« Nous recherchons également des solutions de recyclage pour nos équipements matériels afin qu’ils ne finissent pas dans une décharge », a déclaré Kristin Grimsdottir, responsable durabilité du département des opérations et services partagés au sein du groupe IKEA, et en charge d’une équipe qui exécute et configure des solutions informatiques durables pour le groupe IKEA.

 

Conception démocratique

Lorsqu’on lui a demandé de décrire la vision de l’avenir d’IKEA lors de l’événement ThinkX organisé à Stockholm par SAP et Singularity University, c’est avec passion que Kristin Grimsdottir a répondu.

« Nous ne sommes pas uniquement un fabricant de meubles, nous réfléchissons à la vie à la maison et cherchons à savoir comment nous pouvons l’améliorer. Par exemple, nous aidons d’ores et déjà nos clients à générer leur propre énergie grâce aux options de stockage d’énergie et panneaux solaires domestiques et explorons la voie de l’agriculture bio urbaine, de façon à ce que chacun puisse faire pousser ses légumes dans sa cuisine », explique-t-elle.

L’une des principales idéologies d’IKEA est que chaque individu a le droit de prétendre à une meilleure qualité de vie au quotidien. Le concept commercial d’IKEA est d’offrir au plus grand nombre des meubles bien pensés à un prix abordable. L’une des grandes aspirations pour l’avenir est de devenir encore plus abordable, pour que davantage de personnes puissent bénéficier d’une meilleure qualité de vie à la maison, sans lésiner sur la durabilité, la qualité ou le design.

Cette volonté est rendue possible par l’un des principes de l’entreprise, celui de la conception démocratique. Pour chaque nouveau produit, l’équipe de conception définit en premier lieu le prix, puis travaille à partir de ce critère sur la création d’articles fonctionnels de qualité, avec un visuel attractif et réalisés avec des matériaux durables.

 

Une croissance reposant sur des objectifs concrets

Une entreprise circulaire qui réutilise ou recycle tous les matériaux est une façon de préparer l’avenir, mais la digitalisation permettant de booster l’efficacité en est une autre.

Il est évident que ce n’est pas l’innovation qui manque dans l’entreprise. Mais un aspect qui doit encore être amélioré est la fluidité de l’expérience client, ce qui est incontournable dans le monde numérique.

Même si IKEA déploie actuellement sa solution d’e-commerce, Kristin Grimsdottir admet que de nombreux points peuvent être améliorés de ce côté-là. IKEA adopte déjà les technologies numériques dans certains domaines. « Par exemple, nous avons mis en place IKEA Place, une application de réalité augmentée qui vous aide à décorer votre maison de façon virtuelle », indique-t-elle.

Pour IKEA, la croissance continue exige une transformation organisationnelle et informatique pour pouvoir implémenter un environnement informatique plus moderne, développer des fonctionnalités d’analyses plus poussées et mettre en œuvre des processus plus efficaces. Mais plus important encore, cela nécessite la pleine adhésion des employés.

« Le changement est la nouvelle norme », affirme Kristin Grimsdottir, « donc il est important que chacun d’entre nous l’accepte. Nous n’implémentons pas des technologies d’automatisation et l’intelligence artificielle dans le but de nous débarrasser des gens, mais dans le but de rationaliser les processus afin de réduire les pertes et d’accroître l’efficacité et la précision. C’est important d’être meilleurs pour répondre aux attentes de nos clients. Et cela offre à nos collaborateurs l’opportunité de développer des compétences plus humaines et moins robotiques, qui seront d’autant plus essentielles à l’avenir. »

Chaque entreprise a un but. Celui d’IKEA est de favoriser une meilleure qualité de vie au quotidien pour le plus grand nombre sans sacrifier le prix, la forme, la fonctionnalité, la qualité ou l’environnement.

Après tout, comme le fondateur d’IKEA Ingvar Kamprad avait l’habitude de le dire, n’importe quel créateur de meubles peut fabriquer un bureau qui coûte 1000 euros, mais seuls les meilleurs peuvent fabriquer un joli bureau fonctionnel et durable pour 50 euros.

Cet article est initialement paru sur Medium, dans l’espace SAP Innovation Spotlight.