map

SAP/Esri apporte plus d’intelligence à la ville de Boston

Le partenariat de SAP avec Esri, leader mondial des systèmes d’information géographiques (SIG), vise à enrichir encore le patrimoine de données de l’entreprise en le complétant avec des données spatiales. Aujourd’hui, les organisations cherchent à valoriser plus encore leurs informations, et la dimension géographique y contribue fortement en apportant la géolocalisation, et la possibilité de corréler toutes les informations topographiques, locales et environnementales aux données de gestion. « L’entreprise intelligente doit se montrer proactive et agile. Pour y parvenir, elle nécessite de nouvelles sources de données sur lesquelles s’appuyer pour innover. Très souvent, elle a besoin de cette dimension géographique pour gagner en réactivité et en agilité » affirme Jean-Marc Barral, Business Development Manager chez SAP. « C’est pourquoi les solutions SAP permettent déjà d’intégrer ces informations de type spatial aux applications de l’entreprise. »

Une couche SIG pour plus d’intelligence

Un SIG permet de publier, d’éditer et de gérer des couches géographiques pour disposer d’éléments géolocalisés. « D’autant plus que tous les équipements mobiles des citoyens peuvent aujourd’hui être géolocalisés, ainsi que les capteurs déployés en milieu urbain. Des informations qui peuvent -par exemple- s’avérer précieuses pour l’entretien des routes ou du rail, l’approvisionnement en énergie, les réseaux de télécommunications… » rapporte Jean-Marc Barral. « Sans oublier les applications liées à la propriété foncière (cadastre, déménagement, etc.), ou encore l’ingénierie pour la cartographie des bâtiments (maintenance des musées aux lieux publics, visite de ces lieux…). Enfin, les applications utilisent de plus en plus l’observation de la terre (essentiellement par satellite) pour étudier les variations ou l’état du terrain, du climat, des surfaces en zone inondable, etc. »

Dans tous ces cas d’application, les solutions SAP aident l’entreprise à combiner toutes les informations pour fournir une compréhension de tout un environnement en temps réel. L’éditeur travaille avec Esri depuis 20 ans, et les produits des deux leaders bénéficient d’une intégration bidirectionnelle. Plus encore, puisqu’il est possible d’installer Esri sur SAP HANA qui devient ainsi une géodatabase et d’y exécuter l’application ArcGIS.

La ville de Boston choisit la combinaison SAP/Esri

La ville intelligente devient chaque jour une réalité, grâce à l’utilisation combinée des données et des technologies de pointe. Pouvant suivre en temps réel tous les événements de sa circonscription, l’équipe municipale passe de la réactivité à la proactivité, en s’appuyant sur une information et des prédictions fiables.

La municipalité de Boston (Massachusetts, États-Unis) emploie 1600 personnes pour accompagner une population de 700 000 habitants – 4,7 millions dans toute l’agglomération, en gérant un budget de 2,5 milliards de dollars.
Afin d’améliorer sa gestion et ses performances, la municipalité a lancé un projet combinant la plate-forme SAP HANA et le SIG Esri, dans le but de disposer de tableaux de bord en temps réel reposant sur la corrélation de toutes ces données.

Autre dimension du projet, Boston souhaitait associer tous les citoyens à cette amélioration via une interaction directe, en fournissant à chacun l’accès à ces tableaux de bord. En outre, la mairie désirait aider les entreprises grâce à ces données leur permettant d’être plus réactives dans leurs démarches administratives. La sécurité n’a pas été oubliée puisqu’il s’agissait aussi d’améliorer la gestion des crimes, des incivilités ou actions criminelles. Enfin, les agents et les citoyens peuvent aussi contribuer au respect de la réglementation sur l’urbanisme et des règles sanitaires. En effet, ils peuvent alimenter le système d’information de la mairie en envoyant des informations ou des photos géolocalisées, lors de constatations ou d’interventions. Grâce aux informations cartographiques, il est possible de dresser un tableau précis des incidents et de la délinquance, mais aussi du suivi des permis accordés dans le cadre de l’urbanisme, par exemple.

Des résultats concrets pour la ville intelligente

« Aujourd’hui, les autorisations administratives sont livrées en temps et en heure. Un résultat à comparer avec les 600 demandes de retard en moyenne auparavant, » souligne Jean-Marc Barral. « L’information des citoyens a été améliorée par la création de nouveaux tableaux de bords interactifs consultables sur smartphones en 24/7. Et l’organisation des services municipaux a également été optimisée grâce à cinq tableaux de bord internes pour le suivi du respect des réglementations en temps réel. » Mieux encore, un moteur prédictif favorise un gouvernement proactif pour la prévention, l’information et la supervision de la délinquance. Dans ce cas, les autorités ont constaté une réduction de 60 % du nombre d’appels entrants à ce sujet.

L’exploitation des informations traditionnelles et géographiques (avec des performances attendues et sur des terminaux mobiles) ainsi que le recours aux réseaux sociaux, ont sensiblement amélioré la communication avec les citoyens. Ces derniers peuvent désormais suivre et mieux comprendre les actions de la municipalité, ce qui favorise une relation de confiance.

contact