Aller vers la maintenance augmentée en combinant ERP et technologies innovantes

La maintenance des équipements industriels est un domaine en pleine réinvention grâce aux possibilités offertes par la technologie. A condition de savoir l’exploiter pour répondre aux besoins des techniciens. A travers un showcase conçu par delaware, Baptiste Duriez nous explique comment SCP (SAP Cloud Platform) assure cette fonction clef.

IoT (Internet des Objets), casques de réalité augmentée, mais aussi mobilité, analyse prédictive ou visualisation de données en temps réel : les technologies récentes permettent d’adresser de nombreuses problématiques métier, que ce soit dans l’industrie, la grande distribution ou d’autres secteurs. Pour cela, encore faut-il pouvoir les intégrer de manière simple et pertinente avec le cœur de métier de l’entreprise.

SCP (SAP Cloud Platform) répond à ce besoin. Pour illustrer les possibilités offertes par la plateforme, nous avons bâti un showcase autour de la maintenance augmentée. Cette notion englobe bien entendu la maintenance prédictive, mais aussi l’automatisation de certaines tâches et l’assistance au technicien dans son travail quotidien.

Notre scénario démarre avec un petit robot équipé de nombreux capteurs, semblables à ceux utilisés par les industriels : luminosité, son, température, ultrasons, gyroscope… Les données issues de ces capteurs IoT sont collectées et analysées au fil de l’eau. Les opérateurs peuvent visualiser en temps réel l’état des différents paramètres mesurés à travers un tableau de bord conçu sur SCP. Pour tester le système de détection de pannes, des scripts vont ensuite simuler des anomalies aléatoires sur certains capteurs : pic de son, défaut de luminosité… De telles anomalies sont importantes à identifier, car ce sont elles qui vont permettre de détecter, voire d’anticiper une panne.

Dès qu’une anomalie est identifiée, une alerte est générée dans SCP : celui-ci envoie une notification de maintenance directement dans l’ERP du client, en indiquant l’équipement concerné. Ensuite, nous basculons sur un scénario opérationnel : un planificateur vérifie l’alerte et prépare l’envoi d’un technicien sur le site. Tout ceci s’effectue depuis une application web entièrement conçue avec Fiori, à laquelle le technicien accède en mobilité. Quand il est en déplacement, il peut ainsi consulter les demandes d’intervention directement sur sa tablette.

Des processus combinant ERP et réalité augmentée

L’étape suivante de la démonstration se passe sur le site. Le technicien est équipé d’un casque Microsoft HoloLens de réalité augmentée. Grâce à celui-ci, il dispose de plusieurs outils pour l’assister dans sa mission. Par exemple, il peut charger directement la notice ou le plan de l’équipement à réparer, stockés sur l’ERP ou sur une solution de GED de type Open Text. Il peut également appliquer un plan de maintenance, qui le guide étape par étape dans la réparation. Les instructions s’affichent en surimpression de l’équipement concerné grâce à la modélisation 3D. Enfin, si nécessaire, il peut commander directement une pièce de rechange en activant le processus dans l’ERP, directement depuis son casque

Un ROI facile à mesurer

Dernière partie du scénario, la maintenance prédictive. Cette fois-ci, les données collectées au début sont analysées en intégrant l’historique. Cette analyse est effectuée dans le module SAP PDMS (Predictive Maintenance & Service). En corrélant différents signaux, comme une vibration anormale et un taux d’humidité, la solution met en évidence des comportements types et estime une probabilité de panne. De cette façon, l’entreprise peut déterminer les équipements à risque, à l’aide d’un score de santé calculé par l’application. Quand ce score atteint un certain seuil, choisi par l’entreprise, celle-ci peut planifier de manière automatique l’intervention préventive d’un technicien.

Effectuer les réparations en amont permet de réduire les arrêts de production et les pertes associées : le retour sur investissement (ROI) est aisément mesurable. Pour un industriel, le gain associé à une réduction de 5% de son taux de pannes peut représenter des économies importantes rentabilisant rapidement la solution. L’entreprise peut aussi envisager la monétisation de ces données, en les revendant aux fabricants d’équipements afin qu’ils améliorent leurs produits.

Notre démonstration est entièrement articulée autour de SCP, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la plateforme permet de centraliser les données, nombreuses et collectées en temps réel. C’est aussi dans SCP que sont générées les alertes. L’offre de PaaS (Platform-as-a-Service) de SAP nous a permis de construire le tableau de bord dans lequel les données collectées s’affichent sous la forme d’indicateurs visuels. La mobilité est également incluse « by design ». C’est enfin à travers SCP que s’effectue l’intégration avec les composants de l’ERP S/4 et avec le module prédictif PDMS.

Etendre l’ERP sans toucher au standard

Les atouts d’une telle plateforme ne s’arrêtent pas là. D’un point de vue business, le fait d’être sur le Cloud permet un déploiement rapide et massif. Les entreprises peuvent ainsi augmenter leurs capacités ou le périmètre de l’application en fonction de leurs besoins, sans avoir à gérer des problématiques d’infrastructure ou de réseau.

Les clients peuvent également bénéficier de toutes les innovations embarquées nativement dans la solution. SCP permet par exemple d’explorer les cas d’usage de l’IoT sans avoir à modifier les processus métier dans l’ERP. Le ‘core model’ de l’entreprise est préservé, les échanges standardisés, toute l’intégration s’effectuant à travers des APIs. Pour une entreprise, c’est un facteur important de compatibilité et une garantie de maintenabilité de ses systèmes.

Les entreprises ont longtemps été freinées dans leurs projets innovants par la complexité de leurs architectures : ouvrir les systèmes d’information pour créer des processus transversaux était compliqué. SCP simplifie considérablement l’intégration de systèmes et de technologies externes. Il offre ainsi la possibilité d’explorer de multiples cas d’usages de manière agile, et d’industrialiser ceux qui paraissent les plus prometteurs.

 

En savoir plus sur la maintenance prédictive

En savoir plus sur SAP Cloud Platform

 

Industry 4.0 : allier nouvelles technologies & Industrie

Click the button below to load the content from Youtube.