SAP dévoile les enseignements d’une enquête menée avec CXP sur l’agent public augmenté

Le 12 novembre, dans le cadre de la Paris Digital Week, SAP sera l’un des partenaires majeurs du 1er GovTech Summit européen. Cet événement réunit leaders européens et acteurs de l’économie numérique autour d’un objectif : réfléchir ensemble à la manière dont les nouvelles technologies peuvent améliorer les services publics et les pratiques démocratiques.

 SAP présentera les principaux points de son enquête menée avec CXP lors de la session « Transformation numérique pour les agents publics – regards croisés » avec Thomas Cazenave, délégué interministériel à la transformation publique et Gérald Karsenti, Directeur Général de SAP France de 12h35 à 13h00 à la Mairie de Paris.

 En partant de l’expérience de nombreux acteurs du secteur public, l’enquête identifie trois grands champs d’action : la mise à disposition d’outils numériques pour les agents, la diffusion d’une culture de la donnée au sein des administrations et la dématérialisation et l’automatisation des processus.

L’agent se révèle être la clef d’une transformation numérique réussie du secteur public

L’enquête révèle que quel que soit l’âge des agents, tous ont de fortes attentes face au numérique et sont demandeurs d’outils numériques dans leur environnement professionnel. La mobilité et les plateformes collaboratives concentrent l’essentiel des demandes, car les agents les perçoivent comme des facteurs importants de productivité et d’efficacité. La transformation du back office notamment dans le secteur des RH ainsi que la connectivité des infrastructures sont aussi des priorités.

La circulation des données, vecteur d’efficacité et de diminution des dépenses

L’enquête révèle que pour les administrations comme pour les entreprises, il a été prouvé que la circulation des données est une clé dans la quête d’efficacité et de diminution des dépenses. L’ambition est d’accélérer la transition vers une culture centrée sur les données, comme ce qui peut déjà être fait. Par exemple, l’Etat lui-même porte un vaste projet de mutualisation des données autour d’une plateforme Cloud, afin de mettre en place un système de pilotage par la donnée. L’objectif est de changer les habitudes et les mentalités, en concentrant les efforts sur l’analyse et la valorisation des données plutôt que sur leur collecte et leur stockage. Pour ce faire, l’enquête valorise fortement un travail d’ouverture à travers des APIs.

Des processus automatisés pour une optimisation du travail de l’agent public

Enfin, le dernier grand axe mis en avant par l’enquête est le prolongement de la dématérialisation des processus de l’administration pour arriver à une étape encore plus avancée : le déploiement d’outils issus du domaine de l’Intelligence Artificielle. Cela permettrait d’automatiser autant que possible certains traitements répétitifs. Typiquement, l’IA peut aider à décharger les agents au service du public, comme à travers des chatbots par exemple. Via l’automatisation du traitement des demandes standardisées, les agents peuvent se concentrer sur les demandes plus spécifiques, améliorant ainsi la satisfaction des usagers. Ce recentrage permet aussi de mieux valoriser le travail des employés du secteur public.

SAP, une entreprise engagée pour faire évoluer l’innovation dans le secteur public

SAP est l’un des deux plus importants partenaires majeurs du premier GovTech Summit. Ce partenariat prolonge un dialogue au plus haut niveau avec l’Etat français, entamé début 2018 à l’occasion d’échanges entre Bill McDermott, CEO de SAP, et le Président de la République Française Emmanuel Macron lors Choose France ! Pendant cette rencontre, SAP avait annoncé un engagement pour dynamiser l’innovation en France représentant une dépense de plus de 2 milliards d’euros sur 5 ans. Grâce à des acquisitions récentes comme la startup Recast.AI et l’ouverture de son accélérateur de startups parisien, SAP France fait aujourd’hui parties des cinq filiales de l’organisation SAP les plus importantes à l’échelle mondiale, avec notamment le 2ème centre de R&D en Europe après l’Allemagne.

A travers ces échanges et ce sommet, SAP se positionne comme un partenaire stratégique des Etats soucieux de définir et de mettre en œuvre une politique de transformation volontariste, plaçant la transparence et la qualité des services rendus aux citoyens au cœur de leurs préoccupations. Pour SAP, l’objectif est d’accompagner la réflexion engagée par l’Etat Français autour de l’avenir du secteur public.

Pour télécharger l’enquête

Agenda SAP au GovTech Summit
9h35 – 10h20 : The State of GovTech in Europe – Session plénière avec entre autres Brian Duffy, Président EMEA SAP
12h40 -13h00 – La Transformation numérique pour les agents publics – regards croisés – Session plénière avec Gérald Karsenti et Thomas Cazenave, Directeur de la DITP
Plus d’informations sur les interventions de SAP lors du Gov Tech Summit : https://events.sap.com/fr/gouv-tech-summit/fr/home
A Propos de SAP :
Leader mondial de la Tech d’entreprise, SAP (NYSE : SAP) fournit aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs les moyens logiciels d’une meilleure gestion. Du back office à la direction, de l’entrepôt à la vente, quel que soit le terminal d’utilisation (ordinateur, terminal mobile), les applications SAP permettent aux collaborateurs et aux organisations de travailler plus efficacement ensemble et de s’appuyer sur des tableaux de bord personnalisés afin de conserver leur avance dans un contexte concurrentiel. Les applications et services SAP offrent à plus de 378.000 clients la possibilité d’être rentables, de s’adapter continuellement et de croître durablement. Pour plus d’informations, consultez le site www.sap.com.
Contact Presse SAP :
Publicis Consultants : 01 44 82 45 48 – presse-sap@publicisconsultants.com
Daniel Margato, Directeur Communication : 06 64 25 38 08 – daniel.margato@sap.com
Contact Presse Direction interministérielle de la transformation publique (DITP)
Axelle DE FONTGALLAND, relations presse et partenariats 01 71 21 10 90 / 06 29 88 52 55
axelle.de-fontgalland@modernisation.gouv.fr