Le 12 novembre, SAP sera l’un des deux plus importants partenaires majeurs du premier sommet européen consacré à la transformation numérique du secteur public. Ce partenariat prolonge un dialogue au plus haut niveau avec l’Etat français, entamé début 2018 à l’occasion d’échanges entre Bill McDermott, CEO de SAP, et Monsieur Emmanuel Macron. A travers ces échanges et ce sommet, SAP se positionne comme un partenaire stratégique des Etats soucieux de définir et de mettre en œuvre une politique de transformation volontariste, plaçant la transparence et la qualité des services rendus aux citoyens au cœur de leurs préoccupations.

Le 12 novembre, dans le cadre de la Paris Digital Week, l’Hôtel de Ville de Paris accueille le premier GovTech Summit européen. SAP est l’un des partenaires majeurs de cet événement, qui réunit leaders européens et acteurs de l’économie numérique autour d’un objectif : réfléchir ensemble à la manière dont les nouvelles technologies peuvent améliorer les services publics et les pratiques démocratiques.

Au cours de cet événement, deux interventions de SAP sont prévues. Brian Duffy, Président en charge de l’Europe du Nord chez SAP, participera au panel d’ouverture. Les intervenants dresseront un état des lieux des technologies pour le secteur public (les « GovTech ») en Europe, en faisant le point sur les avancées des différents Etats membres de l’Union Européenne en matière de transformation numérique. Ils regarderont également où en sont les différents écosystèmes européens en matière de solutions numériques pour le service public, traçant les grandes perspectives du secteur.

SAP est invité à témoigner lors de cette table-ronde de par sa position unique : seul éditeur avec un ADN européen parmi les leaders mondiaux de l’IT, il est en effet bien placé pour relayer la vision européenne sur des aspects fondamentaux pour les Etats démocratiques, comme la protection de la vie privée ou les libertés publiques. Il a également un rôle central à jouer dans la valorisation de l’écosystème européen et la promotion de l’innovation, notamment celle d’origine française.

Gérald Karsenti, Directeur général de SAP France, participera à un échange de haut niveau à caractère prospectif avec Monsieur Thomas Cazenave, Directeur Interministériel à la Transformation Publique, permettant de croiser les regards sur l’évolution des métiers de la sphère publique, à l’occasion de la sortie de deux études sur le sujet, l’une de la DITP, l’autre de SAP avec le CXP

 Dialogue au plus haut niveau

La participation de SAP au GovTech Summit s’inscrit dans le cadre plus large d’un dialogue qu’a entamé l’éditeur avec l’Etat français début 2018, peu de temps après la création de la DITP (Direction Interministérielle de la Transformation Publique).

Le 22 janvier, lors de Choose France! International Business Summit, de grands CEO du monde entier se sont rencontrés à l’initiative du Président de la République pour débattre de l’attractivité de la France. Au cours de ce sommet, Bill McDermott, CEO de SAP, a pu discuter avec Emmanuel Macron des enjeux de l’e-administration et de l’innovation dans le secteur public.

Dès le début de son mandat, Emmanuel Macron a engagé une réflexion sur l’avenir des services publics. Dans un souci non seulement de maîtrise des dépenses, mais aussi de maîtrise de la gouvernance, sa volonté est d’aller vers un Etat plus agile, résilient et efficace, où la prise de décision est accélérée. Face à ces objectifs, les technologies apparaissent comme un levier essentiel.

SAP a poursuivi ce dialogue par la suite, en présentant notamment au Premier Ministre Edouard Philippe et au Délégué Interministériel à la Transformation Publique Thomas Cazenave les solutions d’appui à la décision publique sur lesquelles il travaille. Citons notamment Digital Cabinet, une version de la Digital Board Room conçue pour aider les décideurs publics dans leur prise de décision, grâce à des flux de données collectés et traités au fil de l’eau et des simulations en temps réel.

Pour SAP, l’objectif est d’accompagner la réflexion engagée par l’Etat français autour de l’avenir du secteur public.

Un partenaire économique et stratégique

A l’occasion de Choose France!, SAP a annoncé un plan de dépenses  et investissements de 2 milliards d’euros sur 5 ans, montrant sa volonté de poursuivre ses investissements en France de manière durable. Cette stratégie, initiée il y a 30 ans, s’avère fructueuse : grâce à des acquisitions comme celles de BusinessObjects, Kxen ou plus récemment la startup Recast.AI, SAP France fait aujourd’hui parties des cinq filiales de l’organisation SAP les plus importantes à l’échelle mondiale, avec notamment le 2ème centre de R&D en Europe après l’Allemagne.

Pour l’Etat français, SAP est également un interlocuteur stratégique dans le cadre des sujets liés à la transformation numérique. Il mène de nombreux projets partout dans le monde au service du secteur public, des Etats, des gouvernements fédéraux ou de grandes métropoles. Cette expérience est une base de réflexion précieuse pour les différentes initiatives du gouvernement, comme le plan Open Gov en faveur d’une action publique transparente et collaborative, ou Action publique 2022, pour l’accélération de la transformation publique. Le livre blanc réalisé par PAC-CXP Group, ‘Vers l’Agent augmenté’, construit autour de témoignages d’acteurs du secteur public français, alimente par exemple le débat sur l’avenir des métiers des agents de la fonction publique.