digital publicsector

Quels leviers pour faciliter la transformation numérique du secteur public ?

En France, SAP travaille avec le secteur public et accompagne sa transformation depuis maintenant plus de 30 ans. Alors que cette transformation s’accélère, portée par les usages et les outils numériques, SAP s’engage auprès des agents de la fonction publique.

Dans la vision de SAP, défendue notamment par son CEO, Bill McDermott, les technologies numériques doivent être mises au service du bien commun. Or, pour qui souhaite avoir un impact positif sur la société, le secteur public est indéniablement un interlocuteur clé.

Partenaire de longue date de la modernisation du secteur public, SAP a souhaité renforcer son engagement auprès des premiers acteurs de cette transformation : les agents. A travers une étude menée avec le cabinet PAC-CXP, nous avons donné la parole aux représentants des organisations publiques, à propos des défis qu’ils rencontrent et des moyens qu’offre le numérique pour y répondre. Des enjeux qui entrent en résonnance avec la stratégie de SAP en France.

Le secteur public est loin d’être figé, il est prêt à se transformer. Les acteurs publics ont aujourd’hui une vraie culture du numérique, il est entré dans les pratiques. La transformation à l’œuvre est de moins en moins subie. Pour les acteurs interrogés dans le cadre de l’étude, c’est même une opportunité. Pas question cependant de tout reconstruire, en mode big bang. La transformation du secteur public s’effectue par petites étapes, avec néanmoins quelques constantes.

 L’agent au cœur de la transformation du Secteur Public

Première constante, l’implication des agents. L’étude montre que l’agent public est vraiment la clé indispensable pour la réussite de la transformation du secteur public. Les missions des agents évoluent rapidement, conséquence des nouveaux enjeux que connaît le secteur public. Dans ce contexte, il est essentiel de leur permettre de réaliser efficacement leurs nouvelles missions. Il est important d’assurer leur montée en compétences, de les valoriser et leur mettre à disposition des outils modernes. Pour conserver leur attractivité, les organisations publiques doivent proposer un environnement de travail cohérent avec ce que les agents vivent dans leur quotidien, en termes de simplicité d’accès à l’information, de collaboration, de mobilité.

La donnée, carburant de la transformation

Deuxième constante, la nécessité de développer une culture de la donnée dans le secteur public. Les organisations publiques possèdent une grande richesse en matière de données, grâce au recours de plus en plus massif à la dématérialisation. L’enjeu est maintenant de mettre ces données au service du bien commun, en facilitant leur exploitation. Les données sont un véritable levier de transformation, notamment à travers l’analyse et le pilotage des activités. Dans une optique d’efficience, où il s’agit de faire mieux avec moins, la visibilité est essentielle, et celle-ci passe par les données.

Automatiser et dématérialiser pour mettre en place des processus de bout en bout

Troisième idée forte, la volonté de mettre en place des processus gérés de bout en bout depuis le citoyen jusqu’au traitement opérationnel. Avec la transformation numérique, les processus deviennent de plus en plus transverses. La tendance est de dématérialiser toute la chaîne et d’automatiser ce qui peut l’être. En accélérant et en fiabilisant les traitements, c’est la relation entre l’Etat et ses fournisseurs, entre l’Etat et les administrés qu’on améliore.

L’automatisation est également un vrai gisement de productivité et de performance. Les agents consacrent encore beaucoup de leur temps à des tâches répétitives et peu attractives. Grâce au numérique, ce temps pourrait être mieux utilisé : un chatbot pourra par exemple automatiser le traitement des questions récurrentes, laissant plus de temps aux agents pour répondre aux demandes plus complexes.

Les constats de l’étude rejoignent la vision de SAP, qui travaille depuis longtemps sur les meilleures façons de fluidifier les chaînes de traitement. L’objectif final est de gérer des processus de bout en bout, un niveau d’intégration qui suppose notamment la mise en place de plateformes uniques, partagées par tout l’écosystème.

 Apporter des solutions concrètes

SAP est en mesure de faciliter cette démarche de transition : notre présence mondiale, notre écosystème de partenaires et de startups nous permet d’apporter un autre regard et d’insuffler des idées nouvelles. En tant qu’éditeur, nous avons la capacité d’apporter des solutions très concrètes. Nous disposons d’un éventail de bonnes pratiques déjà pré-packagées, un véritable accélérateur pour les organisations engagées dans leur transformation numérique.

Notre valeur réside aussi dans notre capacité à adresser des domaines et des secteurs très variés : la très grande diversité des métiers est justement l’une des caractéristiques du secteur public. SAP dispose de nombreux cas d’usage déjà expérimentés, que nous complétons par une offre verticale pour répondre aux spécificités des acteurs publics.

J’invite personnellement l’ensemble des acteurs des organisations publiques à visiter notre Centre d’Innovation SAP Léonardo – sis au siège de SAP France à Levallois-Perret, et travailler ensemble sur leurs projets de transformation digitale.

Livre blanc CXP