Pour 71% des français, le prélèvement à la source va inciter les entreprises à se tourner d’avantage vers le numérique

Selon le dernier baromètre de l’innovation Odoxa, 74% des français approuvent désormais le nouveau mode de collecte de l’impôt sur le revenu appliqué pour la première fois le mois dernier. Pour 71% des personnes interrogées, la réussite du prélèvement à la source va inciter les entreprises à se tourner davantage vers le numérique.

Consultez les résultats détaillés 

Le point de vue de Gérald Karsenti, Directeur Général de SAP France :

Comme pour l’an 2000, le bug du prélèvement à la source n’a pas eu lieu. Le passage d’un système à l’autre s’est bien passé et 74% de Français s’y déclarent désormais favorables, alors qu’ils étaient 63% en septembre dernier. Cela a été rendu possible grâce à une collaboration public-privé et à l’expérience dans le domaine d’éditeurs comme SAP. Cette étape clé souligne le rôle de la technologie : faire progresser la société en offrant des expériences enrichies, tout en se rendant invisible.

Pour 71% des français, le prélèvement à la source va inciter les entreprises à se tourner d’avantage vers le numérique. Cela s’est traduit ces derniers mois pour de nombreuses entreprises par la mise à jour des systèmes de paie et par la mise en place de processus plus digitalisés : dématérialisation des bulletins de paie, gestion des rémunérations variables en temps réel… Comme pour la RGPD, les entreprises doivent capitaliser sur ces changements règlementaires pour apporter de nouveaux services à leurs collaborateurs.

Le regard des Français sur la politique RH et les outils numériques mis en place démontre que les entreprises ont bien engagé leurs processus de digitalisation. Si plus de la moitié des Français sont satisfaits, il reste deux points de progression aux entreprises :

  • La formation : 56 % de français estiment que leur entreprise ne les forme pas assez régulièrement aux outils numériques.
  • La considération : 43% déclarent que leur entreprise ne les considère pas au même niveau que des clients.

Les entreprises doivent pour cela développer l’écoute des collaborateurs et peuvent s’appuyer sur des technologies qui permettent de conduire des sondages internes, de disposer d’informations en temps réel pour optimiser l’expérience salarié.

L’IA, l’analytique et le cloud permettent aujourd’hui la mise en place rapide de stratégies RH digitalisées 100% tournées vers le collaborateur. C’est tout l’enjeu de la technologie aujourd’hui : une technologie centrée sur l’humain.

Retrouvez l’interview de Romain Herbeau, Directeur de SAP SuccessFactors sur le plateau de BFM Business.