SAP.iO No Boundaries va financer et accompagner plus de 200 startups dirigées par des femmes et issues de la diversité

WALLDORF — SAP SE (NYSE : SAP) annonce SAP.iO No Boundaries, une nouvelle initiative visant à offrir du capital-risque et un accompagnement aux entrepreneurs sous-représentés.

Première société du secteur des logiciels professionnels à faire cette promesse, SAP s’engage à placer jusqu’à 40 % du capital à investir de son fonds SAP.iO Fund et à faire évoluer le programme SAP.iO Foundries en se concentrant sur l’entrepreneuriat inclusif. L’objectif : aider au moins 200 nouvelles entreprises dans le monde entier sur les cinq prochaines années.

« SAP s’est engagé à aider les entrepreneurs sous-représentés à créer des startups à succès et à rendre le terrain de l’écosystème des nouvelles entreprises plus juste pour les femmes fondatrices et les fondateurs issus de la diversité, » déclare Deepak Krishnamurthy, vice-président exécutif et responsable de la stratégie, SAP SE. « Nous promettons l’égalité des chances dans l’environnement de la technologie aux femmes fondatrices de tous milieux. Nous sommes fiers d’être la première entreprise du secteur à s’engager pour favoriser l’entrepreneuriat inclusif, en associant investissements et incubation par le biais de notre initiative SAP.iO No Boundaries. »

SAP reconnaît la nécessité absolue de faire avancer ce secteur : en 2017, seuls 2,2 % du capital-risque allaient à des start-up créées exclusivement par des femmes (d’après les données de PitchBook Data Inc.). La même année, il était également démontré que moins de 13 % du capital-risque étaient attribués à des start-up américaines ayant à minima une femme fondatrice.

L’Europe n’est pas exemplaire non plus avec seulement 2 % du capital-risque ayant été destiné aux startups créées exclusivement par des femmes et seulement 7 % du capital-risque allant à des startups ayant au moins une femme fondatrice (d’après les données d’Atomico Investment Holdings Limited). Aux États-Unis, les entrepreneurs afro-américains et d’origine latine sont confrontés à des réalités semblables, voire souvent plus complexes. SAP soutient ces entrepreneurs, y voit une grande opportunité d’affaires, car ils font face à des obstacles de taille lorsqu’ils souhaitent mobiliser des capitaux, même s’ils présentent de bons résultats et une viabilité sur le long terme.

Lancé en mars 2017 avec 35 millions de dollars disponibles, SAP.iO Fund a investi directement dans plus de 15 start-up à ce jour. Les accélérateurs de startups SAP.iO Foundries, ont quant à eux via leurs programmes axés spécialement sur l’entrepreneuriat inclusif, a aidé près d’une centaine de jeunes pousses dans le domaine du logiciel, dont plus de 30 % ont été fondés ou sont dirigés par des femmes ou d’autres entrepreneurs issus de la diversité.

SAP.iO No Boundaries vise à renforcer l’inclusion dans la culture de SAP mais aussi dans celle de ses clients et dans les startups dans lesquelles l’entreprise s’engage. Ouverte à toutes les startups dans le monde, l’initiative apporte aux jeunes pousses choisies un cadre d’accompagnement, un soutien pour intégrer les applications SAP et l’opportunité de rencontrer et de collaborer avec des clients SAP.

Cette annonce fait suite à la reconnaissance par la United Nations Association of New York en octobre des efforts de SAP en matière d’innovation et de technologie en vue de réaliser l’objectif de développement durable n° 5 de l’ONU, l’égalité des sexes. Le prix de l’ONU a mis en valeur les initiatives de SAP, comme Business Beyond Bias et Africa Code Week, ainsi que le fait que SAP ait de nouveau obtenu la certification de la norme mondiale EDGE.