boardroom

Comment SAP supporte la transformation de la fonction Finance

Avec l’ERP S/4 HANA, SAP apporte des réponses concrètes aux enjeux rencontrés par la fonction Finance. C’est l’occasion unique de se réinventer et de simplifier ses processus, toutes disciplines confondues.

La digitalisation de l’économie impose à la fonction Finance de se réinventer en profondeur pour répondre à des enjeux de plus en plus complexes. Elle doit à la fois anticiper l’évolution des modèles économiques, s’ouvrir toujours plus aux écosystèmes internes et externes, gagner en efficacité et en agilité, tout en prévenant les risques.

Avec la plateforme S/4 HANA, sa nouvelle génération d’ERP, SAP a introduit plusieurs innovations majeures, qui peuvent être mises au service de la transformation des départements financiers.

Une architecture de données au service de l’agilité

Le nouvel ERP est entièrement bâti sur la plate-forme en mémoire HANA. Celle-ci a permis de simplifier de manière spectaculaire l’architecture grâce à l’unicité de la donnée, de traiter des volumes plus importants et en temps réel. Pour les départements financiers, cette gestion unifiée et intelligente des données se traduit par de nombreux bénéfices, à commencer par l’accélération des processus : sur la planification budgétaire, la clôture des comptes, le traitement des factures, les gains de temps peuvent être considérables.

Avec S/4 HANA, la frontière entre applications transactionnelles et analytiques s’efface : les collaborateurs peuvent désormais effectuer des analyses directement sur les données de production, ce qui apporte une visibilité et une agilité uniques pour le pilotage de la performance et des risques. Les simulations et la gestion prévisionnelles peuvent également être ajustées bien plus facilement et fréquemment, ce qui améliore leur pertinence. La gestion de la trésorerie, les opérations de contrôle interne, la prévention des anomalies et de la fraude peuvent également être automatisées.

Une productivité accrue grâce à une expérience utilisateur réinventée

L’arrivée de S/4 HANA s’est accompagnée d’une refonte des interfaces utilisateur, entièrement repensées pour la mobilité et la collaboration. Des portails d’accès personnalisés, visant à simplifier l’accès à l’information, ont été mis en place. Le quotidien des équipes financières s’en trouve facilité.

Mais cela ne s’arrête pas là : SAP propose de nouveaux modes d’interaction avec l’ERP. Dès à présent, de véritables assistants digitaux guident l’utilisateur et lui permettent d’interroger les données en utilisant la voix ou l’écriture. À travers des solutions comme la Digital Boardroom, des algorithmes prédictifs intégrés établissent des projections en temps réel, tandis que des outils de visualisation avancés rendent la navigation toujours plus intuitive.

L’automatisation des tâches répétitives

L’Intelligence Artificielle et le Machine Learning occupent une place centrale dans la feuille de route de SAP. Pour la fonction Finance, ces technologies portent un véritable potentiel de rupture. Couplées à la RPA (Robotic Process Automation), elles permettent d’atteindre un nouveau palier en matière d’automatisation, en déchargeant les collaborateurs de tâches récurrentes. Les cas d’usage possibles sont nombreux : réconciliation de factures et de paiements, assistance à la correction d’erreurs (par exemple dans le domaine des taxes indirectes), analyses prédictives appliquées au processus de clôture ou de contrôle de gestion…

De nouvelles fonctionnalités pour les départements financiers

La valeur de S/4 HANA pour la Finance réside aussi dans sa couverture fonctionnelle étendue. L’éditeur s’attache sans cesse à enrichir l’ERP de nouvelles fonctionnalités dans des domaines comme la fiscalité directe et indirecte ou la consolidation financière. Des déclinaisons verticales sont aussi centrées sur les besoins spécifiques de certains secteurs, comme les banques ou le secteur public. La solution suit aussi le rythme des grandes évolutions réglementaires comme IFRS, le RGPD ou la loi Sapin2. C’est un facteur de confiance important pour les départements financiers, qui sont ainsi assurés de pouvoir se mettre en conformité sans délai.

Faire de la Finance un moteur de la transformation numérique

Pour les départements financiers, le passage à S/4 HANA représente bien plus qu’une simple migration technique. C’est l’opportunité de revisiter l’ensemble de leurs métiers sous l’angle de la simplification, de l’agilité, du temps réel, et des nouvelles fonctionnalités incluses dans la plateforme. Sur des domaines comme la comptabilité, la gestion de la trésorerie, le contrôle interne, la fiscalité ou encore la conformité réglementaire, les bénéfices possibles sont aussi bien quantitatifs (délais, productivité, coûts) que qualitatifs (agilité, collaboration, gestion des risques).

L’architecture simplifiée de S/4 HANA est aussi une formidable opportunité de favoriser l’adoption d’innovations. Dans cette perspective, SAP a choisi de compléter son offre S/4 HANA par une plateforme de développement dans le cloud (SAP Cloud Platform), qui permet de développer des applications et des extensions autour du cœur S/4 HANA. À travers SCP, les départements financiers ont accès à des technologies comme le Machine Learning, l’analyse prédictive, les chatbots ou encore la Blockchain, à partir desquelles ils peuvent imaginer de nouveaux cas d’usages. La Finance devient ainsi une figure de proue de la transformation numérique et un vecteur d’innovation au sein de son entreprise.