industrie

Planifier et livrer : adieu Taylor !

A l’usine 4.0 correspond une chaîne d’approvisionnement intelligente, de plus en plus autonome et intégrée avec les autres processus de l’entreprise, ses clients et ses fournisseurs.

Plus rien ne sera comme avant. L’usine telle qu’on l’a connue a vécu. « Les produits sont de plus en plus différenciants, observe Bruno Hemery, Head of Industry 4.0 chez SAP, avec de plus en plus de références à gérer et une durée de vie en diminution. Ils répondent à de nouveaux besoins en matière d’innovation ou même de mode. Les chaînes d’approvisionnement deviennent donc de plus en plus complexes ». Un exemple ? Celui de l’industrie agro-alimentaire habituée à livrer la grande distribution, elle doit aussi tenir compte du client final. Le consommateur effectuait ses courses une fois par semaine dans sa grande surface, il multiplie aujourd’hui les petits achats. Ce qui modifie la taille des palettes ou leur contenu : au lieu de regrouper un seul type de produit, elles doivent être conçues pour couvrir une variété d’achats.

La chaîne d’approvisionnement doit s’adapter. Adieu le taylorisme, ses principes hiérarchiques inspirés de l’armée, ses longs processus de décisions, ses silos fonctionnels omniprésents et son glorieux passé. Il est désormais impossible de s’en tenir à ces principes. Le changement doit permettre de travailler de manière collaborative et en réseau. L’entrepôt s’automatise, s’ouvre aux robots, aux AGV, ces véhicules automatisés qui vont prendre ou déposer des colis sans intervention humaine. Il évolue dans un monde en plein bouleversement, qu’il doit accompagner.

Le client, la visibilité et l’innovation

« SAP retient trois points : rendre les employés autonomes, anticiper les besoins des clients, créer de nouveaux business models et de nouveaux services rémunérés. Ce qui se traduit par trois objectifs pour la partie planification et livraison de l’usine 4.0 : être centrée sur le client et non plus sur l’organisation interne, obtenir une visibilité totale pour aller vers le prédictif et, enfin, innover pour libérer de nouvelles sources de revenus. »

Ces principes s’appliquent d’abord aux opérations de planification, le système nerveux de la chaîne d’approvisionnement. C’est le rôle de IBP, Integrated business planning, disponible dans le Cloud et intégrée à l’ERP SAP comme aux processus d’achat. « IBP est une avancée majeure, elle apporte la simulation des plannings, la capacité à avoir un modèle numérique agile dans sa chaîne d’approvisionnement, l’élaboration de scénarios ». C’est par exemple la fin des interrogations sur l’arrivée de la livraison de tel ou tel fournisseur, grâce à l’intégration de bout en bout et en temps réel de toutes les informations disponibles.

Les lead times sont réduits de 40% par la mise en place de règles flexibles dans l’alignement de la supply et de la demande (source SAP Performance Benchmarking).

Elaborer des scénarios alternatifs

Les responsables de la planification peuvent également élaborer des scénarios alternatifs pour tester plusieurs solutions, y compris à plusieurs, en réseau. Ils disposent enfin, avec DDMRP, d’une fonction d’exécution des missions logistiques qui tient compte des nouveaux impératifs de rapidité, de complexité des produits et de la dimension mondiale prise par les fonctions de planification.

12% de réduction du nombre de jours d’inventaire par la mise en place de prévisions dynamiques et fréquentes (source SAP Performance Benchmarking).

Cette planification étant repensée, la logistique peut intégrer à son tour de nouveaux modes de fonctionnement avec trois types de solutions, pour les entrepôts, les transports et la traçabilité. « L’idée est de rendre la chaîne d’approvisionnement ‘touchless’, qu’elle se régule sans besoin d’intervention particulière », souligne Bruno Hemery.

Au sein de l’entrepôt, deux maîtres mots doivent guider la refonte des pratiques : automatisation et agilité. Une agilité essentielle pour être en mesure de répondre à tout type de commandes, ainsi qu’aux contraintes de secteurs spécifiques, comme la pharmacie qui réclame des livraisons quotidiennes et une grande traçabilité.  Le tout en tendant de plus en plus vers le temps réel, avec un nombre plus élevé de commandes, elles-mêmes plus complexes à préparer et qui doivent être livrées dans des délais plus courts. Ce qui modifie toute la vie de l’entrepôt, impacté en continu par les modèles économiques 4.0. L’automatisation croissante du fonctionnement, assurée par SAP EWM, améliore le fonctionnement de toutes les opérations : déchargement, rangement, tri, emballage, préparation…

– 54% de livraison en retard dans les entreprises qui ont une bonne précision des inventaires (source SAP Performance Benchmarking).

Livrer des produits de plus en plus personnalisés

Côté transports, les changements amenés par l’Industrie 4.0 affectent d’abord les palettes, de moins en moins vouées à un seul produit, mais aussi les camions, plus complexes à remplir en raison de livraisons plus disparates. Le transport demande par ailleurs des outils plus efficaces pour des produits à livrer de plus en plus personnalisés. L’intégration des documents commerciaux et leur partage, ainsi que le suivi des envois rendent la planification des livraisons plus efficace avec SAP TM.

– 22% de dépenses quand les processus de transport sont intégrés avec l’ERP SAP (source SAP Performance Benchmarking).

Quant au suivi des livraisons, on dépasse ici souvent une simple question de gestion. La traçabilité est un impératif pour nombre de secteurs, qui doivent être à même de suivre un lot, voire un produit unitaire, de bout en bout au travers de toute la chaîne logistique. SAP Global Track & Trace joue ce rôle de suivi permanent, en déclenchant des alertes en cas d’écart entre la prévision de livraison et sa réalisation, en donnant des KPI utiles pour établir les niveaux de service.

Planification, entrepôts, transport, traçabilité… : sur tous les points de la chaîne d’approvisionnement, SAP assure la continuité numérique avec des technologies innovantes comme l’apprentissage automatique, l’Internet des Objets ou la Blockchain.

 

En savoir plus : webinar Accompagnez l’évolution de votre Supply Chain avec SAP IBP