industrie

Sogefi refond ses processus de planification pour les ajuster à sa capacité de production

L’équipementier Sogefi a porté ses processus de planification sur SAP IBP afin de les harmoniser et de les intégrer avec son système ERP. À la clef, des approvisionnements alignés sur la capacité de production.

Sogefi est un acteur industriel international basé à Milan, en Italie. Cet équipementier automobile est implanté dans 23 pays répartis sur quatre continents, et compte 42 sites de production. Le groupe emploie environ 7 000 salariés dans le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros en 2018. L’entreprise possède trois grandes branches d’activités : les systèmes de filtration, les systèmes de suspension (bases stabilisatrices et amortisseurs) et les dispositifs d’aération et de refroidissement.

Le système ERP SAP ECC est installé dans l’ensemble des sites européens, ainsi qu’en Chine. Dans la continuité de ce projet, l’entreprise a choisi de déployer la solution de planification SAP IBP (Integrated Business Planning) dans toutes ses usines européennes.

Planifier les approvisionnements en fonction des capacités de production

« Nous avions des difficultés avec la planification de la production », explique Fulvio Tegon, Directeur du programme SAP chez Sogefi. En effet, les outils en place ne permettaient pas d’avoir une vision globale de la production sur les différents métiers. « Initialement, chaque site avait son propre processus de planification mensuel, utilisé pour évaluer la capacité des machines de production », raconte Francesco Salviato, chef de projet IT chez Sogefi et responsable de l’équipe de support SAP pour la partie Supply Chain. « Ces processus, gérés sur Excel, ne se reflétaient pas dans l’ERP ». De ce fait, la planification s’effectuait seulement sur la base des besoins clients, car il n’existait pas de processus pour adapter le plan de production dans SAP.

Dans ce contexte, le groupe a souhaité harmoniser ses processus de planification mensuels (Sales and Operations Planning – S&OP) et le programme directeur de production (Master Production Schedule – MPS), qui suit un rythme hebdomadaire. Il voulait également les intégrer avec l’ERP SAP, afin de pouvoir planifier les approvisionnements (Material Requirements Planning – MRP) en fonction de la capacité des machines et de la main-d’œuvre disponible. Ces raisons ont conduit l’entreprise à considérer la solution IBP.

« SAP IBP est une solution bien connue et très flexible », souligne Fulvio Tegon. « Nous avons choisi Silveo comme partenaire car ils proposaient une solution pré-packagée incluant les meilleurs pratiques de notre industrie : cela nous permettait d’avancer rapidement et de sécuriser le déploiement du projet».

Un système de planification opérationnel en quelques mois

La préparation du projet s’est étalée sur le mois de mai 2018, pour un démarrage officiel en juin. La solution a été déployée en parallèle sur deux des trois métiers du groupe. « Le système était opérationnel en décembre, avec deux sites pilotes », indique Francesco Salviato.

Du côté de Sogefi, l’équipe projet était constituée de trois personnes, l’une à 100% et les deux autres à 70% de leur temps. Deux représentants de chaque métier ont également participé à la conception et au déploiement. L’intégrateur Silveo a quant à lui mis à disposition une équipe de cinq personnes, avec deux collaborateurs dédiés pour chaque métier. « Cela nous a permis de déployer en parallèle jusqu’à quatre sites en même temps », précise Romain Durando, directeur du busines développement chez Silveo.

Une légère personnalisation a été effectuée afin d’adapter la solution aux besoins des deux métiers déployés. Dans un cas, l’adoption a été très rapide car les processus métier étaient bien adaptés, avec la possibilité d’établir des prévisions de ventes sur le long terme. Dans l’autre entité, quelques adaptations ont dû être effectuées, mais les premiers sites à avoir installé IBP peuvent désormais eux aussi commencer à adapter le plan de production en fonction de la capacité. « La solution est très structurante, car elle repose sur un processus bien établi. Dans certains cas nous devons prévoir de l’accompagnement au changement, car le niveau de maturité est différent selon les sites et les métiers », observe Fulvio Tegon.

« La mise en place d’une solution comme IBP est bien davantage un projet métier qu’un projet technique, estime Romain Durando. En amont, il faut travailler sur la qualité des données. Ensuite, il faut aligner les processus au niveau de chaque métier. » Le fait d’utiliser une solution pré-packagée constitue un atout dans ce contexte, car elle permet de cadrer les attentes des métiers en les orientant vers un chemin préétabli.

Affiner la planification pour optimiser les stocks

Le premier bénéfice est de pouvoir effectuer la planification dans SAP à partir d’un plan de production validé par rapport à la capacité de production, et non plus seulement en fonction de la demande. À terme, l’objectif est de réduire les stocks, en alignant la production et l’approvisionnement aux besoins des clients. « Nous attendons d’avoir bien stabilisé la solution pour commencer à en mesurer les effets au niveau des stocks », indique Francesco Salviato.

Actuellement, Sogefi a quasiment terminé le déploiement des sites européens.

À plus long terme, le groupe prévoit aussi de déployer IBP sur son troisième métier. « Nous allons démarrer par trois sites pilotes, en expliquant aux directeurs de la production les possibilités de l’outil et ce qu’il va permettre de gagner. »

Pour Fulvio Tegon, l’une des clefs du succès de ce projet réside dans le soutien des directions de chaque métier. « Avoir des sponsors au plus haut niveau est essentiel, afin d’embarquer l’ensemble des équipes de la supply chain dans le projet ». Le choix du partenaire fait également partie des facteurs de réussite : l’approche proposée par Silveo a, en effet, permis de mettre en place la solution dans un délai très court, un point important pour un groupe industriel qui doit limiter au maximum l’impact des projets sur la production.