Ecolo

Le voyage d’affaires écolo : GBTA & SAP Concur ont fait leur enquête !

Le développement durable n’est pas encore intégré dans les politiques de voyage, mais semble être un sujet important pour les Travel Managers.

Pierre-Emmanuel Tetaz, SVP & GM – EMEA, SAP Concur

Les inquiétudes mondiales concernant le développement durable continuent de faire la une des journaux, et pourtant il semblerait que les politiques de voyages d’affaires n’éduquent pas les employés aux bonnes pratiques. Bien que les collaborateurs tendent à consommer de manière éco-responsable, ce sont les entreprises qui sont capables de nous orienter vers un avenir plus durable. Mais il y a encore beaucoup de chemin à faire.

Malgré l’explosion médiatique des dernières années, un sondage que nous avons mené récemment en partenariat avec la Global Business Travel Association (GBTA)* a révélé que très peu de mesures ont été prises pour appliquer la démarche de développement durable aux voyages d’affaires.

Travailler avec des fournisseurs soucieux de l’impact du voyage d’affaires sur l’environnement deviendra de plus en plus important dans les années à venir. Cependant, moins d’un tiers (31 %) des Travel Managers (TM) l’intègrent actuellement dans leur politique de voyage en obligeant les voyageurs (4 %) à choisir des fournisseurs utilisant des pratiques non polluantes. De plus, seulement 27 % des TM interrogés ont déclaré encourager les voyageurs à faire des réservations auprès de fournisseurs éthiques, ce qui indique clairement quen nous devons faire davantage dans ce domaine.

Le changement climatique et l’impact de nos voyages d’affaires sur l’environnement sont cependant plus généralement identifiés. Selon les résultats de l’enquête, dans toute l’Europe, plus de 70 % des Travel Managers estiment qu’il est important de donner aux voyageurs les moyens pour favoriser des déplacements plus écologique :

– Offrir aux voyageurs des options écologiquement viables dans le processus de réservation (72 %)
– Encourager les voyageurs à faire des choix écologiques (78 %)
– Récupérer les informations pour calculer les émissions de carbone (85 %)

 

De plus, 62 % d’entre eux prévoient d’encourager les voyageurs à réserver auprès de fournisseurs utilisant des pratiques respectueuses du climat au cours des deux prochaines années. Ce chiffre est deux fois plus élevé que celui des personnes qui le font actuellement, ce qui montre qu’il s’agit d’une question qui est devenue critique et qui continuera de faire surface dans les conversations futures sur la politique des voyages.

La possibilité de réels changements appartient aux grandes entreprises, il est donc très encourageant de constater que cette vision est partagée par les Travel Managers à travers l’Europe. Une sensibilisation des employés reste primordiale. Les voyages d’affaires sont au cœur de toutes les entreprises internationales, il est donc crucial que nous trouvions un moyen d’atténuer les dommages causés à l’environnement. Les voyages d’affaires représentent actuellement 1,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires et créent un emploi sur sept, ce qui est considérable. Nous sommes très chanceux d’être dans une position où les progrès technologiques nous aident à favoriser cette croissance.

 

Points clés de l’étude :

– Les Travel Managers sont poussés à mettre en oeuvre des pratiques durables : par les voyageurs (57 %) et les cadres supérieurs (57 %).

– Un alignement avec les fournisseurs permet un meilleur suivis des bonnes pratiques. 80 % des Travel Managers affirment que leur agence de voyage fournit des services permettant de mesurer l’empreinte écologique, trois sur cinq (63 %) disent la même chose de leurs fournisseurs de voyages et deux sur cinq (39 %) en disent autant de leur outil ou moteur de réservation en ligne.

– Bien que le choix de favoriser des pratiques durables incombes actuellement aux voyageurs, les TM peuvent commencer à prendre le développement durable en main. Les trois quarts des Travel Managers déclarent que dans les deux prochaines années, il sera plus important pour les programmes de voyages, de faire appel aux fournisseurs qui appliquent des pratiques durables (74 %) et aux voyageurs(74 %) de faire des choix durables.

*Une enquête en ligne a été menée auprès des acheteurs de voyages d’affaires en Europe.  Le sondage s’est déroulé entre le 17 et le 22 octobre 2019.  Les répondants se qualifiaient s’ils s’identifiaient comme gestionnaires/acheteurs de voyages ou de réunions ou comme professionnels de l’approvisionnement.