Code pour le climat : Au Danemark, les enfants sont les moteurs de l’innovation

Avec son réseau mondial, SAP co-innove dans des domaines cruciaux tels que l’éducation et l’accès à la technologie, afin d’aider le monde à mieux fonctionner et à améliorer la vie des gens. En des temps comme aujourd’hui, de nouvelles voies d’innovation sont nécessaires – et parfois, ce sont les plus petits d’entre nous qui nous surprennent le plus.

Le mois dernier, des élèves de sixième et de septième année (secondaire) au Danemark ont ​​eu la possibilité de participer à des cours pour apprendre le codage virtuel grâce à une collaboration entre l’Association danoise de l’industrie (ITC), certains de ses membres et Sofaskolen ou «l’école du canapé».

Ils proposent quotidiennement des tutoriels virtuels en direct gratuits pour les élèves du primaire, depuis la crise du COVID-19, sur YouTube et sur la chaîne de télévision nationale TV2. Sofaskolen a contacté l’Association danoise de l’industrie ITC pour créer une classe de code virtuelle.

SAP Danemark est un membre fondateur du concept de classe de code et soutient depuis 2016 le projet visant à combler le déficit de compétences numériques. C’est la première fois que la classe de code est proposée de manière virtuelle.
Avec NNIT, membre fondateur du concept classe de code, et Netcompany, un partisan du concept, ont défié la créativité des enfants sur trois thèmes :
  • Code for the Climate: SAP a demandé aux étudiants de développer une solution qui nous permet de mieux gérer le climat, par exemple via une application ou un jeu qui prend en charge le recyclage ou aide à éviter le gaspillage alimentaire. Pour préparer les enfants, ils avaient été initiés à la pensée de conception de base et au codage Scratch la veille.
  • Code for the Body: le NNIT voulait que les élèves trouvent une solution qui nous fasse bouger davantage, car trop de gens s’assoient sans vraiment bouger. Cette solution pourrait, par exemple, être une application ou un jeu qui apporte de l’exercice au travail ou du mouvement dans une journée d’école, de manière amusante.
  • Code for Love: Netcompany s’est concentré sur le fait que de nombreuses personnes sont trop seules, en particulier en ce moment pendant cette période de confinement. Ils ont demandé aux élèves de trouver des solutions qui mettent les gens en contact, par exemple, à travers une solution qui permet aux grands-parents et petits-enfants de mieux se connaître, ou qui permet aux voisins de découvrir qu’ils ont des intérêts communs.

Pendant trois jours, les étudiants ont travaillé en petits groupes virtuels sur l’une des questions ci-dessus. À la fin du cours, les idées ont été présentées aux entreprises qui leur ont fourni un retour d’information sur leurs solutions créatives, à l’instar de l’émission de télévision « Dragons Den ».

Louise Ferslev, PDG de MyMonii et connue de l’émission télévisée «Løvens Hule», la version danoise de «Dragons Den» (programme dans lequel les entrepreneurs présentent leurs idées commerciales à un panel d’investisseurs), a entraîné les enfants sur la manière de présenter leurs idées aux entreprises.

Bien que l’enseignement se soit déroulé dans un environnement virtuel sur sofaskolen.dk une initiative d’éducation en ligne gratuite de COVID-19 d’Alinea, il y a eu beaucoup d’interaction pendant la semaine et les organisateurs ont été impressionnés par la variété des idées et la qualité des présentations et des techniques vidéo proposées par les élèves.

Une nouvelle génération courageuse, avisée en matière de technologie et sensibilisée à l’environnement, est en route.

En savoir plus sur l’objectif et la promesse de SAP: https://www.sap.com/corporate/en/purpose.html

Posté initialement en anglais sur news.sap.com