Saisissez les opportunités dès la chaine de production avec les MES

Grâce à un MES, un industriel peut faire remonter les données de ses chaines de production en temps réel, et les faire interagir avec les autres flux IT. Un élément clé pour se tourner vers un modèle de pilotage de la production par la donnée.

Les outils de pilotage de la production (MES, pour Manufacturing Execution System) sont essentiels dans le secteur manufacturier. Silveo est un intégrateur proposant des offres de bout en bout aux industriels, comprenant des solutions de MES sur technologie SAP. En effet, si les offres de MES sont nombreuses, seul SAP est capable de porter une vision allant de l’atelier jusqu’à l’ERP central.

L’industrie 4.0 élargit le champ du MES en le transformant en plate-forme connectée capable de collecter et d’exploiter toutes les données de production, puis de les faire interagir avec d’autres solutions, comme l’ERP ou les solutions de planification. Ceci est la première étape permettant de mettre en place une stratégie de pilotage de la production – et de l’entreprise – par la donnée.

Comment réussir un projet MES ?

En tant qu’intégrateur spécialisé dans le secteur de l’industrie, Silveo partage ses bonnes pratiques concernant les projets MES. Un projet MES doit tout d’abord être sécurisé dans son organisation. Beaucoup de projets sont trop longs à mettre en place. Une solution préconfigurée comme Sprint2Manuf va accélérer ce processus par l’intermédiaire de trois leviers :

1/ Sécurisation de la mise en place du projet : Sprint2Manuf propose une simulation des lignes de production connectée au MES. Ceci permet de tester tous les aspects de la solution avant sa mise en production et d’anticiper les problèmes.

2/ Sécurisation du rendu du projet : des interfaces et outils préconfigurés permettent de connecter simplement le MES à l’ERP. L’entreprise ne part ainsi pas d’une feuille blanche. Le déploiement du projet s’en trouve accéléré.

3/ Sécurisation de l’exploitation : des indicateurs en temps réel et des outils de monitoring offrent de superviser le fonctionnement de la plate-forme MES, pour éviter tout risque une fois la solution mise en production.

Faire circuler la donnée

La technologie donne la possibilité de capter et d’exploiter la data d’une façon nouvelle. L’IoT, le Big Data, l’in-memory et le Machine Learning permettent, dans un contexte d’industrie 4.0, de mettre en place une plate-forme globale de captation et d’exploitation des données, jusqu’au shop floor.

Il convient toutefois d’assurer la continuité de la data. Cette dernière ne doit plus rester dans l’usine, mais remonter vers l’ERP et les autres systèmes centraux de l’entreprise. Voire être stockée en prévision d’usages futurs, comme du prédictif par exemple. Cette vision globale est le fer de lance d’acteurs comme SAP et Silveo. Elle permet d’adopter une approche centrée non plus sur les processus, mais sur la data.

Il est essentiel également de faire redescendre les données. Le sens de l’histoire est d’aller vers plus d’automatisation et de pilotage de la production au travers du MES. Un ERP intelligent et des outils d’analytique avancés apporteront la capacité à optimiser, anticiper, voire prédire les actions.

Avec les solutions MES de nouvelle génération, toute l’entreprise se transforme et l’information circule dans toutes les directions. Si le ROI d’un tel projet reste difficile à mesurer à court terme, cette collecte et exploitation globales de la donnée apporteront un formidable levier de croissance pour les industriels.