Les étapes d’un passage réussi vers SAP S/4HANA

Plusieurs grandes étapes sont à prendre en compte pour réussir un projet de migration vers SAP S/4HANA : migration des données, conversion des spécifiques, optimisation des processus, maitrise du cycle de vie et innovation.

Trois grandes classes d’entreprises se détachent lorsqu’il est question du passage à l’ERP intelligent SAP S/4HANA : celles qui ont déjà amorcé leur projet de migration, celles qui souhaitent l’adopter à leur rythme, sans rupture, et enfin celles qui ne sont pas encore décidées quant à la marche à suivre.

Si la stratégie était jusqu’alors souvent de type transformation (greenfield), elle tend à céder le pas aux projets misant sur la continuité (brownfield), plus progressifs et moins impactant pour les entreprises.

Un projet de transformation se compose de plusieurs phases clés : migration (éventuellement à l’aide d’une conversion factory), redéfinition des processus et exploitation des innovations apportées par l’ERP intelligent.

Étape 1 : s’assurer de la qualité des données

40 % des échecs dans les projets de transformation métier sont liés à un problème de qualité des données. Il est donc essentiel d’adopter une approche « get clean / keep clean », consistant à savoir comment aller vers un état où les données sont propres et comment y rester.

Ceci passe par plusieurs étapes :

  • Evaluer la qualité actuelle des données, en n’oubliant pas le cas des données vieillissantes.
  • Convertir les données vendeur et client vers un modèle unique centré sur les partenaires.
  • Migrer les informations vers SAP S/4HANA et mettre en place une gouvernance des données maîtres.

Étape 2 : analyser et convertir les spécifiques

Beaucoup d’entreprises disposent d’un ERP customisé… parfois massivement. Une méthode plus moderne et plus pérenne consiste à utiliser un ERP standard, puis à employer les APIs pour intégrer votre code et vos applications externes à SAP S/4HANA. Les applications étant découplées de l’ERP, l’ensemble sera plus facile à maintenir.

Étape 3 : comprendre et optimiser les processus

Comprendre et optimiser les processus permettra d’accélérer la migration vers SAP S/4HANA. Mais aussi de se mettre en conformité avec les règles appliquées dans certains secteurs. Avec des processus plus standards et plus conformes, l’entreprise pourra viser l’excellence opérationnelle.

Étape 4 : optimisation du cycle de vie du ‘système HANA’

La gestion simplifiée des environnements SAP HANA et SAP S/4HANA permet de réduire le temps passé sur les opérations courantes, d’automatiser certaines tâches comme le takeover ou le failback et de tendre vers le zéro temps d’arrêt sur les opérations de maintenance. Il convient toutefois aussi de prendre en compte la gestion des environnements hybrides, comprenant des ressources sur site et d’autres fonctionnant en mode Cloud.

Étape 5 : extension à tous les services et innovation

À terme, l’objectif est d’intégrer toutes les Lines Of Business (LOB) dans l’ERP, afin que chaque direction métier puisse en tirer profit. L’ERP intelligent SAP S/4HANA permet de libérer le personnel des tâches répétitives. Les collaborateurs de l’entreprise peuvent alors se focaliser sur des tâches à plus haute valeur ajoutée.

Enfin, la dernière étape consiste à s’appuyer sur SAP S/4HANA pour innover. Mais aussi à repenser le data warehouse, qui sera chargé de consolider les données en provenance de sources multiples, en amont de SAP HANA.