pme

Comment déployer le Machine Learning au sein des Petites et Moyennes Industries ?

Les PMI sont conscientes des bénéfices apportés par le Machine Learning. Toutefois, elles sont soumises à de nombreuses contraintes qui les entravent dans leurs projets. La mise en place d’un ERP intelligent et une approche progressive pourront répondre à leurs problématiques.

Une étude récente de Bpifrance montre l’intérêt que portent les PMI pour le Machine Learning et l’Intelligence Artificielle. 19% ont engagé un projet d’Intelligence Artificielle et 27% planifient de le faire. Des résultats plutôt encourageants, puisque près de la moitié des PMI est avertie sur le sujet et a initié une démarche pour intégrer le Machine Learning dans ses processus.

Des enjeux spécifiques aux PMI

Les PMI disposent de budgets contraints, de ressources limitées et doivent les concentrer sur le maintien quotidien de la capacité de production. Problème : comment ajouter du Machine Learning sur une chaine de production sans en perturber le fonctionnement ? En choisissant une application qui apportera une aide à l’opérateur sans perturber le poste de travail. Par exemple, en matière de contrôle qualité et d’utilisation de la vision par ordinateur, l’ajout de caméras permettra d’alimenter une base de données d’apprentissage et de réglage d’algorithmes sans changer le mode opératoire dans un premier temps. Puis dans un deuxième temps d’introduire un système automatisé d’aide au contrôle visuel (contrôle qualité).

Autre défi, les solutions mises en œuvre se doivent d’être interopérables avec l’existant, les PMI n’ayant souvent pas les moyens d’investir dans de nouvelles machines. Ainsi pour la partie IoT, il faut trouver des partenaires qui proposent des capteurs compatibles avec des équipements qui ont 10 ou 15 ans d’ancienneté. En matière de maintenance prédictive, une fois récupérées les séries de données suffisantes, il restera à prendre en compte leurs caractéristiques techniques voire implémenter des nouveaux capteurs et introduire ainsi de nouveaux indicateurs/paramètres pour entrainer des modèles. Un challenge en matière d’algorithmes.

Dernière contrainte, câbler rapidement les solutions 4.0 en s’adaptant à chaque PMI. Les solutions doivent être rapidement configurables et opérationnelles pour générer rapidement un retour sur investissement. Toutefois, derrière ce prérequis se cache une autre réalité opérationnelle : chaque PMI a ses propres enjeux de production. Qualité, maintenance, traçabilité, personnalisation…autant de points de départ différents pour évoluer vers le modèle Industrie 4.0. Quelle que soit la feuille de route de chaque PMI, une certitude reste : le déploiement d’une solution 4.0 produit de la donnée en masse qu’il faut savoir gérer en instantané sur site.

L’approche gagnante : un ERP Intelligent et une démarche incrémentale

Le socle d’un passage réussi au statut d’Industrie 4.0 : un ERP moderne qui embarque une technologie de base de données en mémoire pour accélérer le temps de réponse, permettre l’automatisation des processus, le déploiement in vivo des technologies : RFID, IoT, le Big Data, l’Intelligence Artificielle ou encore la Blockchain.

La première étape est donc de migrer vers une solution de ce type, comme SAP Business One, afin d’activer l’accès à ces nouvelles technologies. Une fois cette bascule réalisée, les technologies prioritaires propres à chaque PMI pourront être déployées étape par étape, comme par exemple :

  • L’intégration du RFID pour assurer la traçabilité in vivo des flux physiques et/ou pour embarquer de l’information produit (traçabilité des lots, fiches techniques etc.)
  • La vision par ordinateur pour assurer le contrôle qualité (contrôle qualitatif (aspect) et quantitatif)
  • Les capteurs IoT pour la maintenance prédictive et/ou permettre un contrôle qualité (aspect qualitatif / contrôles physico-chimiques)
  • Les bots conversationnels pour assurer un service 24/24 et 7/7
  • La blockchain pour répondre à des problématiques d’irréfutabilité …

En adressant les problèmes un à un, les gains seront plus aisément mesurables. L’un des objectifs de l’industriel et de son partenaire intégrateur sera d’identifier les gains rapides : réduction des coûts de la non qualité et/ou des arrêts de production et amélioration de la productivité ou apport de services à valeur ajoutée. Sur la base d’un premier déploiement, petit à petit, le périmètre pris en charge par les nouvelles technologies s’élargira dans une transition en douceur.

La solution PMI

Il reste qu’un ERP Intelligent et une démarche incrémentale doivent capitaliser sur les acquis de la connaissance des particularités du secteur industriel et être déployé rapidement.

C’est pourquoi Go Systemes, fort de ses acquis avec Color One développe Synthese One : une solution 4.0 conçue spécifiquement pour l’industrie de la chimie-cosméto-pharma, avec un budget adapté aux PMI, gage d’une transformation agile.